Politique belge Depuis ce lundi matin, la SNCB permet de comparer, deux fois par jour et aux heures de pointe, le temps de trajet entre le train et la voiture au départ et à l'arrivée de deux grandes villes du pays (exemple: Liège-Bruxelles).

Si l'objectif du nouvel outil MobiPulse semble résider dans le fait de donner envie aux habitués de la voiture de changer de moyen de locomotion au bénéfice du train, certains navetteurs ne semblent pas convaincus par l'argumentaire développé par le ministre de la Mobilité, François Bellot. Ce dernier affirme dans un entretien accordé à nos confrères de RTL que "grâce à MobiPulse, chacun va pouvoir découvrir le temps qu’il aurait gagné s’il avait utilisé le train [...] Jamais la voiture n’est plus rapide que le train."

Les Twittos et les internautes ont été nombreux à s'indigner à la lecture de son tweet ou après avoir visionné le reportage de RTL. 

 
 
 
 
 
 
S'il est incontestable que certains navetteurs gagnent néanmoins du temps aux heures de pointe grâce aux trains, le ministre a certainement oublié que d'autres devaient déjà se déplacer pour arriver à l'une des grandes gares du pays, pour simplement prendre leur train dans la foulée. Le calcul devient alors plus complexe et l'affirmation selon laquelle les navetteurs vont plus vite que les automobilistes devient toute relative.

Aussi, lorsque l'on s'attarde sur le premier schéma de la journée, on se rend compte que la ponctualité des trains est également loin d'être garantie sur des lignes comme Liège-Bruxelles (50%) ou encore Anvers-Bruxelles (40%). 

Alors, est-ce vraiment mieux que de prendre la voiture ?