Politique belge

Le MR reçoit le CDH deux sur trois. Les humanistes, par la voix de leur chef de groupe au Sénat, François Desquesnes, répétaient, mercredi, leur volonté de faire évoluer le mode de scrutin en Région wallonne. Ils proposent une triple simplification : suppression des suppléances sur les listes électorales, suppression de l’effet dévolutif de la case de tête, et suppression de l’apparentement.

Pour le MR, pas de problème avec les deux premières propositions. En revanche, pas touche à l’apparentement. “L’apparentement sert à assurer la représentation proportionnelle la plus fidèle possible des résultats électoraux”, réagit le député wallon Olivier Destrebecq.

Il s’agit d’un mécanisme qui permet de mieux tenir compte à une échelle provinciale des voix exprimées dans une circonscription électorale. François Desquesnes ne nie pas que l’intention est louable. Mais le problème, selon lui, c’est que le calcul de l’apparentement est à ce point complexe qu’il rend difficilement compréhensible la traduction des résultats électoraux en sièges.

Pour M. Destrebecq, toutefois, “il serait contradictoire, d’un côté, de vouloir mettre en place deux mesures qui améliorent la représentativité démocratique et, d’un autre côté, de souhaiter la suppression d’un mécanisme qui assure le respect de la proportionnalité.”