Politique belge

Le député wallon André-Puget quitte le Parti populaire (PP) un an et demi après avoir été élu sous ses couleurs, a-t-il annoncé mardi après-midi dans un communiqué de presse. "L'immigration a beau être une thématique importante, qu'il faut aborder avec humanité et fermeté, elle est devenue l'unique problématique au sujet de laquelle le PP se positionne et communique", constate-t-il, précisant que les préoccupations des Wallons et Bruxellois sont beaucoup plus variées (pouvoir d'achat, soutien aux PME, lutte contre le chômage, etc.).

Le député a donc décidé de quitter le Parti populaire et de siéger comme député indépendant.

La direction du parti de Mischaël Modrikamen dit avoir pris acte avec regret du "désaccord majeur" entre le PP et le député sur la stratégie à mener. "Le PP l'a dès lors invité à en tirer toutes les conclusions", a déclaré la direction dans un communiqué.

"Le PP entend plus que jamais privilégier la lutte contre l'islamisme et la fermeté face à l'immigration qu'il estime être plus que jamais prioritaires. En effet, l'immigration incontrôlée affecte l'essence et l'avenir même de nos sociétés et fait peser un poids croissant sur nos finances publiques. C'est une préoccupation majeure pour trois quarts des citoyens belges comme en attestent les derniers sondages", a-t-elle ajouté.

Le PP dispose encore d'un député, au Parlement fédéral, en la personne d'Aldo Carcaci.

Malgré sa jeunesse, le PP a déjà connu un incident du même ordre sous la législature précédente, en janvier 2011, quand le député Laurent Louis été exclu du parti.