Politique belge La démarche doit toutefois encore être actée en bureau de parti, le 7 mai prochain.

Revolution is in the air. Well… les intéressés préféreront parler "d’aide à la rénovation" du Parti socialiste. "Car il ne s’agit en aucun cas d’un PS bis ni même d’un mouvement dissident en interne", martèle d’emblée Marina Libertiaux, l’une de ses porte-parole.

Un brin de coulisses. Il y a une quinzaine de jours, au Boulevard de l’Empereur, s’est tenue une rencontre informelle entre le président du Parti socialiste, Elio Di Rupo, et une poignée de représentants du fameux groupe de réflexion "Groupons-nous et demain !". L’objectif de la rencontre : apaiser les craintes du Montois quant aux ambitions dudit mouvement et lui demander une reconnaissance statutaire pour ce groupement de "révoltés" du PS qui entend donner un bon coup de fouet à son vaisseau mère.

(...)