Politique belge

Le Bureau du MR a confirmé lundi "à l'unanimité" l'intention des réformateurs d'aller jusqu'au bout de la législature fédérale, a indiqué jeudi son président Olivier Chastel à l'occasion de ses voeux à la presse. Des indiscrétions parvenues aux oreilles de la VRT et de l'Echo ont fait état d'un dîner tenu à la mi-décembre, au cours duquel le président de la N-VA Bart De Wever et le vice-premier ministre MR Didier Reynders ont évoqué la possibilité d'organiser des élections fédérales anticipées en même temps que les élections communales du 14 octobre prochain.

Le dîner a eu lieu en l'absence du premier ministre Charles Michel, à un moment où son gouvernement était en proie à quelques turbulences après l'annonce par la N-VA de son intention de ne pas sceller en l'état un pacte énergétique garantissant la sortie du nucléaire, mais pas la sécurité d'approvisionnement électrique, et alors que la crise des migrants soudanais menaçait à nouveau sa cohésion.

Le scénario des élections anticipées a été abandonné et le vice-premier ministre N-VA Jan Jambon a lui-même indiqué qu'i soutiendrait le premier ministre jusqu'au terme de la législature.

Depuis le début de l'année, le MR dresse le bilan de l'action du gouvernement fédéral. Il s'agit d'un bilan aux trois quarts du calendrier de la législature, marqué par l'empreinte libérale, a indiqué jeudi Olivie Chastel. Il reste encore à concrétiser une partie de l'accord de gouvernement, a-t-il ajouté.