Politique belge

Avec leur congrès "Go Left" qui s’est tenu samedi à Anvers, les socialistes flamands espéraient donner un nouveau souffle à la gauche. Quelque 1 300 membres étaient inscrits au congrès, a salué le président du parti, John Crombez. 

Tous ont approuvé les nouvelles lignes directrices du SP.A avant de passer en revue une série de propositions sur l’écologie, la technologie et les soins. John Crombez a ensuite entamé devant un public enthousiaste un discours axé sur les soins de santé. "Ceux qui dispensent des soins, ne les laissons pas tomber. Ceux qui ont besoin de soins, ne les faisons pas attendre plus longtemps. Inscrire et graver l’assurance soins de santé dans la Constitution, c’est ce que nous allons faire. Le droit aux soins de santé doit avoir une force exécutoire à 100 %, c’est notre promesse", a-t-il déclaré. 

L’après-midi, les militants ont approuvé une résolution qui fait des soins de santé le pilier de la sécurité sociale à défendre. Un amendement stipule que les initiatives privées, par exemple les maisons de retraite, ne devraient pas pouvoir poursuivre un but lucratif et que l’accès aux soins de base devrait toujours être garanti.