Politique belge Le Premier ministre pourrait décider de tirer la liste libérale à Bruxelles pour la Chambre lors du scrutin de mai 2019.

Selon une information dévoilée par la RTBF, Charles Michel pourrait envisager de délaisser sa province du Brabant wallon pour s'inscrire sur la liste de la Région de Bruxelles à la Chambre. Plusieurs raisons renforcent cette hypothèse.

Bastion libéral, le Brabant wallon ne risquerait pas de perdre énormément de l'absence du Premier ministre de ses listes lors des élections législatives de mai 2019. L'ancien président des réformateurs verrait en outre une symbolique toute particulière à s'inscrire sur la liste de la Chambre à Bruxelles, faisant du même coup barrière à une potentielle envie francophone de voter pour la N-VA ou pour les rivaux de Défi.

Le cas échéant, ce choix aurait de nombreuses conséquences dans les rangs libéraux, faisant passer Didier Reynders à la région alors que le ministre des Affaires étrangères emmenait la liste à la Chambre voici quatre ans.

Selon Le Soir, le cabinet du Premier ministre affirme que "ce scénario n'a jamais été évoqué".