Politique belge Parmi ceux qui ne déclarent pas tout, figureraient six des sept ministres wallons.

Elle fait parler d’elle chaque année à pareille époque, autour du 15 août. La liste 2017 des mandats des élus a été publiée ce vendredi au "Moniteur belge" par la Cour des comptes. Les récents scandales éthiques la rendent d’autant plus scrutée.

Au total, 7 189 mandataires publics ont déposé leur liste. Chaque année, ils sont tenus de déclarer les fonctions qu’ils occupaient l’année précédente (il s’agit donc des mandats 2016), et préciser si ceux-ci étaient rémunérés ou exercés à titre gratuit.

Selon le site privé Cumuleo, 125 responsables politiques - principalement à l’échelon local - n’ont pas rempli leur devoir. Et 49 ont omis de rentrer une déclaration de patrimoine (autre obligation, même si cette liste des patrimoines n’est pas rendue publique).

Cumuleo a aussi établi que six des sept ministres du gouvernement wallon (MR-CDH), entré en fonction le 28 juillet, ont omis de déclarer certains de leurs mandats. L’exception s’appelle Carlo Di Antonio (CDH).

Borsus et Greoli réagissent

Le fondateur du site, Christophe Van Gheluwe, a relevé que le ministre-Président Willy Borsus (MR) n’a pas déclaré, ou pas jusqu’au bout, trois mandats. M. Borsus a réagi vendredi en indiquant avoir démissionné de deux d’entre eux. Quant au troisième, son poste d’administrateur au sein de Gestion et action libérale (le Gal est l’ASBL de financement du MR), "il s’agit d’un mandat non rémunéré lié à ma fonction au sein du MR, mandat que je n’exerce plus, ce que je vais faire acter formellement".

La vice-Présidente du gouvernement wallon, Alda Greoli (CDH), a aussi réagi. Elle précise avoir mis fin à la plupart des sept mandats publics - tous à titre gratuit - qu’elle exerçait par le passé.

"Depuis le lancement de Cumuleo en 2009, plus de 700 mandats non déclarés ont été ajoutés", soulignait, vendredi, le site, qui annonce le lancement du programme "Mandats Leaks" à partir de la semaine prochaine. Chaque lundi, Cumuleo publiera une série de mandats non déclarés.

Une échevine d’Evere championne

De son côté, "L’Echo" a épluché la situation des élus et a découvert que l’échevine de la population et de l’état civil d’Evere, Eliane Lepoivre-Daels (PS), est l’élue belge qui a exercé en 2016 le plus de mandats rémunérés, à savoir… 27. Mme Lepoivre-Daels exerce également deux mandats non rémunérés.

En Flandre, c’est le premier échevin anversois, Koen Kennis (N-VA), qui cumule le plus de mandats rémunérés : 19. Il en compte également vingt qui ne le sont pas. L’ancien bourgmestre de Saint-Trond, Ludwig Vandenhove (SP.A.), est quant à lui titulaire de 57 mandats dont deux seulement sont rémunérés, selon "De Tijd".