Politique belge Le 17 septembre 1995, le président du PRL (l’ancien nom du MR) s’effondrait, victime d’une hémorragie cérébrale. Il allait mourir le lendemain. Son héritage est toujours tangible chez les libéraux. Sa veuve, Carine Gol, raconte la manière dont le parti a été récupéré sans tarder par Louis Michel.

"Entre Louis et Jean, c’était un compagnonnage de gens très différents. Jean était l’universitaire carré, Louis n’était pas universitaire : ils avaient une perception différente des choses. Mais cette différence n’était pas aussi clanique qu’elle l’est devenue par la suite avec l’épisode du groupe Renaissance et le fait que Didier a dû quitter la présidence du parti. Par rapport à cette guerre des "clans", subsiste quand même la question de la vitesse à laquelle Louis a repris en main le parti à la mort de Jean…"

Découvrez l'intégralité de ce dossier et l'interview de Carine Gol dans notre "Sélection LaLibre.be" (à partir de 4,83 euros par mois).