Les tops et flops de nos ministres

Publié le - Mis à jour le

Politique belge

C’était il y a un an, le jeudi 1er décembre 2010. Après 541 jours de crise, Elio Di Rupo, futur Premier ministre, parvenait à conclure un accord de gouvernement entre six partis : PS, MR, CDH, CD&V, SP.A et Open VLD. Quelques jours plus tard, le 6 décembre, l’équipe Di Rupo prêtait serment. Et se mettait au travail dans la foulée, persuadée que sa route ne serait pas un long fleuve tranquille, mais bien un court sentier escarpé. L’équipe est toujours là.

La rédaction de La Libre a pointé les points positifs et négatifs de chacun des ministres.

Elio Di Rupo (PS)
Premier ministre

Top:
Fin tacticien
Occupe sa fonction avec élégance et prestige

Flop:
Timoré
Gère les problèmes lorsqu’ils surviennent

Commentaire:
Même si elle est souvent contestée, qu’elle agace même parfois, la méthode Di Rupo porte ses fruits. Quand il pilote une négociation, le Premier ministre avance à pas de loup, lentement mais sûrement. La formation de son gouvernement a finalement abouti, comme, plus récemment, le budget 2013. Di Rupo fait son petit bonhomme de chemin. Malheureusement sans qu’on perçoive dans son action un projet politique à long terme.

Les six vice-premiers ministres

Steven Vanackere (CD&V)
Vice-Premier ministre et ministre des Finances et du Développement durable, chargé de la Fonction publique.

Top:
Volontaire
Discret

Flop:
Peu charismatique
Peu franc

Commentaire:
Apparemment lisse, il n’est pas le plus souple du gouvernement. Surtout lorsqu’il s’agit de défendre les intérêts du CD&V.

Johan Vande Lanotte (SP.A)
Vice-Premier ministre et ministre de l’Economie, des Consommateurs et de la Mer du Nord.

Top:
Créatif
Respecté

Flop:
Brutal
Borné

Commentaire:
Expert des affaires de l’Etat, fin négociateur, mais adepte du coup de gueule. Il travaille volontiers dans l’intérêt de la côte.

Laurette Onkelinx (PS)
Vice-Première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

Top:
Experte de ses dossiers
Pugnace

Flop:
Manipulatrice
Soupe au lait

Commentaire:
Au risque de paraître dogmatique, elle est l’une des plus dures en négociation.

Didier Reynders (MR)
Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, du Commerce extérieur et des Affaires européennes

Top:
Habile
Compétent

Flop:
Trop conciliant avec Kabila
Sarcastique

Commentaire:
De plus en plus à l’aise avec les affaires étrangères, mais d’aucuns le jugent trop timoré à l’égard du pouvoir de Kinshasa.

Alexander De Croo (Open VLD)
Vice-Premier ministre et ministre des Pensions

Top:
Accessible
Agitateur d’idées

Flop:
Piètre stratège
Agité

Commentaire:
On a souvent du mal à suivre les options stratégiques de celui qui fit chuter le gouvernement en 2010. Fébrile et stressé en négociations.

Joëlle Milquet (cdH)
Vice-Première ministre et ministre de l’Intérieur et de l’Egalité des chances

Top:
Travailleuse
Femme d’Etat

Flop:
Pinailleuse
Toujours en retard

Commentaire
Joëlle Milquet obtient en général ce qu’elle veut. Mais paie parfois une façon chaotique et désordonnée de travailler.

Les six ministres

Sabine Laruelle (MR)
Ministre des Classes moyennes, des PME, des Indépendants et de l’Agriculture

Top:
Incollable
Pragmatique

Flop:
Effacée
Manque de subtilité

Commentaire
Elle défend avec acharnement et un certain succès – les travailleurs dont elle a la charge. Mais n’en tire pas toujours un profit personnel.

Paul Magnette (PS)
Ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

Top:
Charmeur
Intellectuel

Flop:
Superficiel
Dilettante

Commentaire
Affectionne les grandes questions historico-politiques mais semble peu à l’aise à la gestion de ses dossiers.

Olivier Chastel (MR)
Ministre du Budget et de la Simplification administrative

Top:
Avenant
Pédagogue

Flop:
Soumis
Léger

Commentaire:
Il a l’art d’expliquer clairement son sujet mais émerge peu parmi les fortes têtes du gouvernement.

Pieter De Crem (CD&V)
Ministre de la Défense

Top:
Courageux
Fidèle à ses convictions

Flop:
Partial
En retrait

Commentaire:
Moins sur le devant de la scène que sous l’ère Leterme, il est toutefois bien assis sur la Défense.

Annemie Turtelboom (Open VLD)
Ministre de la Justice

Top:
N’a pas froid aux yeux
Loyale

Flop:
N’en fait qu’à sa tête
Doit s’exprimer sur tout

Commentaire:
Une fonceuse qui tient trop peu compte de l’avis d’autrui. C’est une grande pragmatique.

Monica De Coninck (SP.A)
Ministre de l’Emploi

Top:
Audacieuse
Clairvoyante

Flop:
Maladroite
Isolée

Commentaire:
Humaine, sociale et connaissant bien sa matière, elle ne mesure pas toujours les conséquences de ses propos.

Les six secrétaires d’États

Melchior Wathelet (cdH)
Secrétaire d’Etat à l’Environnement, à l’Energie et à la Mobilité, aux Réformes institutionnelles.

Top:
Fin technicien
A pris de l’épaisseur (politique)

Flop:
Trop prudent
Docile

Commentaire:
Il s’impose comme pilier CDH au gouvernement. Mais demeure rétif à l’affrontement.

Servais Verherstraeten (CD&V)
Secrétaire d’Etat aux Réformes institutionnelles, à la Régie des bâtiments, chargé de la Fonction publique

Top:
Combatif
Correct

Flop:
Gaffeur
Pâlot

Commentaire:
Il travaille avec ardeur, dans l’ombre du gouvernement. N’a plus gaffé depuis ses propos sur les prêts hypothécaires.

Hendrick Bogaert (CD&V)
Secrétaire d’Etat à la Fonction publique et à la Modernisation des Services publics

Top:
Appliqué
Courtois

Flop:
Insaisissable
Roi des effets d’annonce

Commentaire:
Le secrétaire d’Etat gère ses dossiers avec dynamisme et pédagogie, mais va parfois un peu vite en besogne.

Philippe Courard (PS)
Secrétaire d’Etat aux Affaires sociales, aux Familles et aux Personnes handicapées, chargé des Risques professionnels

Top:
Solidaire
Pragmatique

Flop:
Transparent
Faible

Commentaire:
Le membre du gouvernement dont on entend le moins parler. Faute de compétences.

Maggie De Block (Open VLD)
Secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, à l’Intégration sociale et à la Lutte contre la pauvreté

Top:
Constante
Franche

Flop:
Néophyte
Brouillonne

Commentaire:
Elle prend sa tâche très à cœur et de façon humaine, mais a eu du mal en termes de communication.

John Crombez (PS)
Secrétaire d’Etat à la Lutte contre la fraude sociale et fiscale, adjoint au Premier ministre

Top:
Consciencieux
Résistant

Flop:
Velléitaire
Irréfléchi

Commentaire:
Chargé d’affaires politiquement délicates, le jeune socialiste semble peiner à convaincre ses pairs de la justesse de ses idées.

Publicité clickBoxBanner