Politique belge

Les voitures de fonction des ministres flamands sont devenues plus respectueuses de l'environnement en quelques années, a indiqué la ministre des Affaires intérieures, Liesbeth Homans, en réponse à une question parlementaire, tout en admettant que l'ensemble du parc automobile de l'administration flamande était à la traîne. 

L'"écoscore" des voitures des cabinets ministériels est passé en deux ans de 58,6 à 70,1 en mars dernier. Il était encore de 54,62 en 2010, a précisé Mme Homans (N-VA).

L'écoscore, qui va de 1 à 100, donne une indication du caractère écologique global d'un véhicule.

Des 39 voitures utilisées par les cabinets flamands, la plus écologique est une nouvelle Hyundai électrique du cabinet du ministre de la Mobilité, Ben Weyts (N-VA), qui obtient un score de 88. Les scores les plus bas (un 60) sont ceux de deux voitures à moteur diesel du cabinet de Mme Homans et une autre, diesel également du cabinet du ministre Sven Gatz (Open Vld).

Selon le cabinet de la ministre, ces deux voitures en question "sont peu utilisées" et Mme Homans emploie une Volvo plus "verte" (avec un score de 75).

Alors que la plupart des cabinets utilisent quatre ou cinq voitures de service, celui de la ministre de l'Environnement, Joke Schauvliege (CD&V), se contente de deux véhicules.

L'ensemble du parc automobile de l'administration flamande a obtenu pour 2016 un score moyen de 58,7 (aucun chiffre n'est encore disponible pour 2017), pour une moyenne nationale de 59,3 pour la même année.

Un renforcement des règles devrait réduire le nombre de voitures diesel, afin de tendre vers un écoscore de 67 d'ici 2020, a précisé la ministre en réponse à une question écrite du député Jos De Meyer (CD&V).