Politique belge

L’offre politique ne rencontre pas toujours la demande. En Belgique francophone, la droite est orpheline. Dans ses textes fondateurs, le MR reste très centriste pour des raisons aussi doctrinales que stratégiques. Un peu plus loin le long de l’axe gauche-droite, il y a bien le Parti populaire de Mischaël Modrikamen mais il peine à incarner une alternative démocratique, rassembleuse et crédible.

"Le MR gagnerait à en revenir aux accents pris par Jean Gol dans les années 80" explique Étienne Dujardin, qui rejoint Alain Destexhe sur la nécessité d’un courant de droite libérale et conservatrice.

(...)