Politique belge

Il est peu probable que le Rafale succède au F-16, même si Charles Michel veut laisser l’offre française dans le jeu. Ce qui ne veut pas dire que le Rafale ne vaut rien, comme le prétend Bart De Wever. Les passes d’armes dans ce dossier ne devraient cependant pas mettre en péril la majorité.

"Bart De Wever fausse le jeu, c’est énervant." Sa sortie, dimanche, irrite au sein du MR. Le président de la N-VA avait déclaré que le Rafale, l’avion de combat français, n’était pas un candidat valable dans le processus de remplacement des F-16 belges.
En disant cela, sur la forme, il remettait une fois de plus en cause l’autorité du Premier ministre Charles Michel (MR) qui avait déclaré que le Rafale restait dans la course, au même titre que le F-35 et l’Eurofighter.
(...)