Modrikamen compare la charia au nazisme

BELGA Publié le - Mis à jour le

Politique belge

Mischaël Modrikamen, le président du Parti Populaire (PP), a assisté lundi soir à la prestation de serment de Redouane Ahrouch, le conseiller communal élu pour la liste Islam à Anderlecht, pour dénoncer "un mouvement, un parti, qui prône la charia, qui est totalement incompatible avec la Convention européenne des droits de l'homme", a-t-il précisé lundi soir.

"J'ai été étonné de voir que j'étais le seul représentant des partis démocratiques présent sur place", ajoute-t-il. "Qu'aurait-on dit si c'était un élu d'un parti nazi qui prêtait serment? Parce que sur certains points, la charia et le nazisme ne sont pas si différents".

A la fin de cette prestation de serment, David Erzet, président de l'association Nonali et représentant d'Icla (International Civil Liberties Alliance) Belgique qui se positionne contre la charia, s'est levé pour déclarer qu'il était illégal et anti-démocratique de tolérer un élu qui espère faire de la Belgique un Etat islamique. Il était en compagnie d'Alain Wagner, président d'Icla en France. Les perturbateurs ont été sortis rapidement de la salle du conseil communal.

Mischaël Modrikamen n'est lui pas intervenu lors de la séance. Par ailleurs, des membres du mouvement d'extrême-droite Nation étaient également présents mais ils sont aussi restés silencieux.

Publicité clickBoxBanner