Politique belge Les nouvelles aides à l’emploi wallonnes entreront en vigueur le 1er juillet prochain.

C’est le projet qu’Eliane Tillieux (PS) porte pour l’ensemble la législature, il s’agit dès lors de ne pas se louper. Le volet de la réforme des aides à l’emploi (issues du transfert de compétence de la sixième réforme de l’Etat) du pacte wallon pour l’emploi entrera en vigueur le 1er juillet prochain. La ministre wallonne présentait, jeudi après-midi, les derniers détails de cette refonte réalisée en lien avec les partenaires sociaux (patrons, syndicats, etc.).

Globalement, le système sera simplifié. Le nombre d’aides est ramené à un chiffre raisonnable puisqu’on passe de 27 systèmes à une petite dizaine. Les cinq aides dites d’"impulsion", tout d’abord (pour les moins de 24 ans, pour les 55 ans et plus, pour les chômeurs longue durée, pour l’insertion, etc.). La prolongation de certains systèmes existants, ensuite.

Gardiennes d’enfants et artistes

Citons par exemple, le mécanisme des points APE (pouvoirs locaux, enseignement, non-marchand, etc.) qui devient "garantie emploi" et doit pérenniser les emplois créés jusqu’à la fin 2015 dans l’ancien système. Sesam (incitant financier pour un nouvel engagement), le mécanisme Article 60/61 (pour les bénéficiaires de RIS), le Sine (pour les entreprises à finalité sociale), le mécanisme pour les gardiennes d’enfants et celui pour les artistes sont préservés. Le site du Forem sera adapté pour que chacun en quelques clics puisse savoir à quelle aide il a droit.