Politique belge

Il n'y aura pas d'îlot "test" devant la plage de Knokke. 

Le secrétaire d'Etat à la Mer du nord, Philippe De Backer, a retiré la zone du Plan définitif d'aménagement maritime approuvé vendredi par le conseil des ministres. Le gouvernement flamand voulait, par cet îlot, examiner s'il était possible de créer une île artificielle devant la cité balnéaire afin de la protéger des tempêtes violentes. Le projet porté par le ministre Ben Weyts avait suscité la réaction virulente de la commune de Knokke-Heist qui redoutait qu'une île artificielle ne fasse fuir les touristes parce qu'elle aurait transformé le littoral en un "canal morne et sans âme".

"La Flandre n'a pas pu démontrer dans le temps imparti par une analyse coût-bénéfice et un rapport d'incidences environnementales que cette île artificielle était le meilleur moyen de protéger notre Côte contre les tempêtes", a souligné M. De Backer.

"Je suis un scientifique: si les faits ne sont pas établis noir sur blanc, les autres possibilités doivent être d'abord examinées", a-t-il ajouté.

Le Plan d'aménagement prévoit donc toujours que le littoral doit être protégé mais par d'autres moyens.

Le ministre flamand estime au contraire que le Plan adopté n'empêche pas la création d'un îlot test.