Politique belge

Sans l'effet dévolutif de la case de tête, Jean-Paul Wahl n'aurait pas décroché de siège...


L'ancien journaliste de la RTBF a dû attendre impatiemment les résultats dans la circonscription de Nivelles puisque son siège de député wallon était loin d'être acquis. Sur sa page Facebook, son message "député ou dépité?" laisse entendre que l'incertitude l'a rongé.


Olivier Maroy, placé en quatrième position, s'en sort finalement avec un très gros score de 11 018 voix et ce, malgré la "place de combat" (4e) qu'il occupait. Autre candidat élu, Jean-Paul Wahl avec seulement 8.220 voix de préférence mais très bien placé sur la liste (2ème effectif). Et ce, au grand dam de leur colistier Nicolas Janssen (6e sur la liste). Ce dernier, qui est également le beau-frère du roi Philippe, a réalisé le 3ème score de la liste avec 11.123 voix (105 de plus que Maroy) et n'est pourtant pas élu. Sur son blog, Nicolas Janssen a fait part de sa tristesse. Il évoque une situation "inimaginable" et estime qu'il est "grand temps de supprimer l'effet dévolutif".

Qu'est-ce que l'effet dévolutif ?

Lorsque les électeurs votent, ils ont deux possibilités. Soit voter pour un (ou plusieurs) candidat(s) d’une même liste (on parle des voix de préférence des candidats); soit cocher la case de tête, c’est-à-dire voter pour l’ensemble de la liste. Dans ce cas, la moitié des voix reçues par la liste est reportée sur les premiers candidats afin, si nécessaire, de leur donner le nombre de voix nécessaires à l’obtention d’un siège. La tête de liste est la première à se servir, suivie du deuxième, et ainsi de suite, jusqu’à épuisement du stock de voix. C’est ce qu’on appelle l’effet dévolutif de la case de tête. A de rares exceptions près, seuls les candidats bien placés sur la liste - qui ont été plébiscités par le parti lors de la confection des listes - ont une chance d’obtenir un siège.

Ironie du sort : le MR prône la suppression de l'effet dévolutif. Les réformateurs voudraient que les candidats ayant obtenu directement le plus de voix de préférence soient élus. Tant pis pour les autres. "Le vote en case de tête proprement dit doit toutefois être maintenu" , précisent-ils, pour permettre aux électeurs qui "veulent exprimer leur accord avec le programme du parti" de "voter pour la liste dans son ensemble" .


Les candidats élus

Finalement, avec ce système, quels sont les libéraux qui passent? Réponse: Valérie De Bue, Jean-Paul Wahl, Florence Reuter et Olivier Maroy.

Et si ce système n'existait pas ? Olivier Maroy aurait également gagné son siège, tout comme Valérie De Bue, Florence Reuter et Nicolas Janssen. Ce serait par contre Jean-Paul Wahl qui serait resté sur le carreau avec ses 8.220 voix de préférence.


Les résultats du MR dans la circonscription de Nivelles