Politique belge

Opaline Meunier, la très médiatique présidente de l’Unecof (l’Union des étudiants de la communauté française), se lance en politique. Elle sera très probablement candidate sur une liste CDH aux élections communales de 2018. On évoque Mons ou Namur. 

"Suite à un choix personnel […] Opaline Meunier a décidé de remettre sa démission, annonçait samedi l’Unecof. (Elle) a décidé de se consacrer à ses différents projets politiques personnels." L’intéressée, 24 ans, a sa carte du CDH depuis qu’elle a 15 ans. L’an dernier, le président des humanistes, Benoît Lutgen, avait essayé de la convaincre de renforcer le CDH bruxellois. Pour le moment, elle est domiciliée à Mons, mais loge souvent chez son compagnon à Schaerbeek. Selon les infos de "La Libre", elle resterait plutôt à Mons ou irait vers Namur, où elle a étudié. Verdict dans quelques jours, a répondu dimanche Opaline Meunier. Après les défections en cascade dans les rangs centristes ces dernières semaines (Vanessa Matz, Véronique Salvi, Véronique Waroux, Joëlle Milquet), un peu de renfort ne sera certainement pas de refus.