Politique belge

Le président du conseil d'administration de Publifin, Paul-Emile Mottard (PS), a démissionné vendredi de ses fonctions, en assurant n'avoir commis "aucune faute". 

Les médias avaient révélé qu'il aurait fait modifier le rapport du CA transmis au gouvernement et au parlement wallon, pour demander une exception, chez Nethys, à la limitation salariale de 245.000 euros prévue pour les patrons dans un décret en préparation. 

"Lors de la réunion du conseil d'administration de ce jour, preuve écrite a été apportée qu'aucune faute n'a été commise. Il s'agit d'une maladresse dans la formulation d'une phrase contenue dans l'annexe au rapport trimestriel. Cette annexe ayant été demandée par le vice-Président du conseil d'administration de Publifin (le député wallon MR Fabian Culot, ndlr) en raison de son conflit d'intérêt avec son mandat de parlementaire", a affirmé M. Mottard dans un communiqué.

Il rappelle avoir "toujours exprimé le fait que le management du groupe Publifin-Nethys doit respecter le plafonnement des rémunérations des entreprises publiques".

Selon M. Mottard, sa décision de démissionner du conseil d'administration de Publifin "est prise avec la volonté d'assurer la sérénité des discussions concernant l'avenir du groupe".