Politique belge

Lundi matin, dans Le Soir, Paul Magnette (PS) reprochait à son président de parti, un problème de communication. La semaine précédente, Elio Di Rupo avait annoncé qu’il serait tête de liste PS à la Chambre dans le Hainaut. Mais, pour le bourgmestre de Charleroi, "la réflexion sur nos priorités doit être préalable au choix des personnes". L’attaque était dure et laissait penser que la guerre civile était aux portes du PS. Et voilà que ce jeudi matin sur La Première, une semaine après la sortie de Di Rupo, Paul Magnette fait lui aussi un choix de personnes plutôt qu’une réflexion sur les priorités.



(...)