Politique belge Pierre-Olivier Beckers, le président du Comité olympique et interfédéral belge (COIB), a réagi avec stupeur et déception au changement de ministre des Sports en Fédération Wallonie-Bruxelles, où René Collin (CDH) est remplacé par Rachid Madrane (PS). Ce qui le surprend surtout est le timing inconfortable de ce transfert de portefeuille, à trois mois des Jeux Olympiques.

"C’est ahurissant, à trois mois des Jeux de Rio, on nage en plein délire", a déclaré le président du COIB au Soir. Selon Pierre-Olivier Beckers, ce changement de ministre des Sports intervient dans la dernière ligne droite vers les Jeux Olympiques, une période où "chaque jour compte pour s’assurer que les athlètes du Team Belgium se préparent dans les meilleures conditions possibles".

Rachid Madrane a tenu à s'exprimer à ce sujet pour rassurer le président inquiet. "Tous les engagements qui ont été pris dans l’optique des Jeux de Rio seront respectés, a précisé le cabinet du ministre, avant d'ajouter que "l’objectif est de travailler dans la continuité sur ce dossier. Nous aurons d’ailleurs une réunion avec le cabinet Collin dans les prochains jours".