Politique belge

Le ministre de l'Emploi Pierre-Yves suggère de réduire l'obligation scolaire à 16 ans parmi les pistes pour moderniser la formation chez les jeunes et arriver au plein-emploi en Wallonie d'ici 2025 qu'il évoque dans un entretien accordé à L'Echo mercredi. "Si on veut lutter contre l'échec et le décrochage scolaire, l'obligation scolaire doit commencer chez l'enfant beaucoup plus tôt. Mais il faut aussi réduire l'obligation scolaire à 16 ans", estime le ministre libéral. "Pourquoi maintenir dans un système jusqu'à 18 ans des jeunes qui ont peut-être envie de se former à un métier mais pas dans un dispositif scolaire? Pour toute une série de publics, c'est dans l'entreprise qu'on arrivera à les former", poursuit M. Jeholet.

Il annonce aussi une simplification du dispositif Plan Formation-Insertion (PFI). "Il doit reposer sur le principe de confiance. Les délais seront plus courts pour les demandes de formation des entreprises. De 30 jours actuellement, on va passer à 5 jours pour donner une réponse à l'entreprise. Il y aura moins de contrôles tatillons du Forem chaque jour pour voir si la formation se passe bien", avance le ministre wallon.

Il évoque aussi la régionalisation de l'enseignement. "Commençons par l'enseignement technique et professionnel. Il serait normal que la Région wallonne, qui a l'emploi et la formation dans ses compétences, ait l'enseignement technique et professionnel. La Région est prête à prendre ses responsabilités mais on veut aussi arrêter d'être la vache à lait de la Fédération Wallonie-Bruxelles."