Politique belge

Les députés bruxellois Brigitte Grouwels (CD&V) et Johan Van den Driessche (N-VA) soutiennent l'idée d'une police métropolitaine émise par le chef de groupe Open Vld à la Chambre, Patrick Dewael. Il va de soi selon les deux mandataires flamands que la Région bruxelloise et son ministre-président assument la "responsabilité finale" au sein d'un corps de police métropolitain. "Dans ce cadre, les compétences des conseils de zone de police seraient naturellement transférées au parlement bruxellois", a ajouté M. Van den Driessche.

Les 19 bourgmestres bruxellois joueraient encore un rôle d'officier de police puisqu'il leur appartiendrait de requérir la police pour des tâches de sécurité particulières. La reprise des missions de la police des chemins de fer et la brigade du métro par cette zone de police unifiée constitue également un élément important, selon Mme Grouwels: "il s'agit pour le moment d'une compétence fédérale alors qu'en surface la surveillance relève des polices locales". La députée espère que le débat va progresser car la proposition s'inscrit à ses yeux dans la logique de la 6e réforme de l'Etat qui a confié à la Région un rôle plus important en matière de sécurité.

Le député nationaliste souhaite également que ce corps unifié prenne un autre nom. "Métropolitain résonne politiquement comme un territoire plus grand que celui de Bruxelles et laisserait entendre que le ministre-président exercerait des compétences hors de Bruxelles. Cela susciterait immédiatement beaucoup d'opposition".


Privilégions l'opérationnel, répond DéFI

La création d'un corps régional de police à Bruxelles paraît inutile à DéFI. Le président des amarantes, Olivier Maingain, a rappelé vendredi que les chefs de corps des six zones de police bruxelloises présenteront à la conférence des bourgmestres leurs propositions pour renforcer le commandement intégré. "Pas besoin de créer un corps de police régional en plus. Privilégions l'efficacité opérationnelle, plutôt que l'institutionnel", a-t-il déclaré sur Twitter. Le chef de groupe Open Vld à la Chambre et ancien ministre de l'Intérieur, Patrick Dewael, a proposé de créer une police métropolitaine à Bruxelles placée sous l'autorité du ministre-président régional. L'idée a recueilli un large assentiment du côté des partis flamands.