Politique belge Le fondateur de la petite formation islamiste refuse la présence de femmes en tête de ses listes électorales.

Tout ceci, c’est du pain bénit pour la N-VA. Les propos du créateur d’Islam justifient a posteriori l’adaptation du discours des nationalistes flamands il y a déjà plusieurs mois : dans leur rhétorique, ils délaissent désormais les conflits communautaires et privilégient les questions identitaires (le respect des valeurs occidentales, la place de l’islam, la politique migratoire, l’intégration, la citoyenneté…). Une manière de contrer tout retour en force du Vlaams Belang au détriment de la N-VA, certainement…