Politique belge

Le gouvernement wallon n'a pour l'instant pas la compétence pour faire partir Stéphane Moreau de son poste d'administrateur délégué de Nethys, a déclaré mercredi matin la ministre wallonne des Pouvoirs locaux, Valérie De Bue (MR), sur les ondes de la Première.

Si M. Moreau devait rester à la tête de Nethys sous certaines conditions, ce "serait un mauvais signal", a-t-elle estimé, tout en précisant qu'il revenait au principal intéressé de faire son choix.

La ministre a toutefois souligné qu'elle maintenait ses propos tenus fin septembre, lorsqu'elle affirmait que "Stéphane Moreau devait partir" et que le gouvernement pourrait agir en élaborant un cadre décretal.

Mme De Bue a par ailleurs dit espérer qu'en cas de départ de l'Ansois, les instances du groupe respecteront la recommandation de la commission Publifin qui s'est prononcée contre un parachute doré (des indemnités de départ substantielles, NDLR).

La libérale a enfin déploré l'attitude des écologistes, qui ont annoncé mardi soir qu'ils n'enverraient probablement pas d'administrateur au conseil d'administration de Nethys. Les Verts justifient leur position en soulignant que leurs demandes et exigences n'ont pas été rencontrées. "Claquer la porte ne me semble pas un bon message. Jouer la politique de la chaise vide n'est pas une bonne attitude", a estimé la ministre wallonne.