Politique belge

Les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles bénéficieront dès l'année prochaine de l'assistance de quelque 150 conseillers en prévention, a indiqué jeudi le cabinet de la ministre de l'Éducation, Marie-Martine Schyns. Prévus par un décret de 2009, mais jamais financés jusqu'à ce jour, ces conseillers devront aider les directions d'écoles à élaborer une politique structurelle de prévention des risques.

La décision de financer ces conseillers a été prise début mai par le gouvernement de la Fédération, mais n'avait pas fait l'objet de communication officielle. Un budget de 7,6 millions d'euros par an financera la mesure. Elle permettra le recrutement de quelque 150 professionnels.

Leur mission première sera de veiller au bien-être, à l'hygiène et à la sécurité dans les écoles, mais leur rôle pourrait être étendu à de nouveaux risques (terrorisme, etc.)

Mercredi, au lendemain des événements dramatiques de Liège qui se sont partiellement déroulés dans une école de la ville, le secrétariat général de l'enseignement catholique (SeGEC) s'était fendu d'un communiqué au vitriol pour dénoncer l'absence de financement des conseillers en prévention dans les écoles, malgré une décision vieille de près de dix ans.

Le cabinet Schyns rappelle jeudi qu'en ce qui concerne la prévention et la gestion de situations de crise telles que des intrusions violentes dans des écoles, la Fédération Wallonie-Bruxelles propose déjà deux outils gratuits à destination de toutes les écoles.

Le premier consiste en des formations dites "AMOK" pour gérer des intrusions violentes dans les écoles visant à faire un maximum de victimes (comme cela se produit régulièrement aux Etats-Unis). Offertes chaque année, ces formations sont organisées en partenariat avec la police.

Le second outil est, lui, constitué d'équipes mobiles qui vont dans les écoles pour aider les directions à adapter, en fonction de leur réalité propre, leur infrastructure et leur organisation pour mettre en œuvre les recommandations de sécurité élaborée par l'administration.