Politique belge

Tanguy du Bus de Warnaffe a été désigné, ce jeudi, par le gouvernement bruxellois, au poste d’Officier-chef de service auprès du Siamu (Service d’Incendie et d’Aide médicale urgente) de la Région bruxelloise.

Si Tanguy du Bus de Warnaffe est nommé directeur général, c'est pour "sa connaissance approfondie du terrain et du contexte du Siamu, de sa forte motivation et de sa ferme volonté à améliorer la cohésion et la collaboration entre les agents du Siamu", précise la secrétaire d'Etat Cécile Jodogne, qui avait proposé cette nomination.

Ingénieur industriel de formation, détenteur d’une licence spéciale en gestion d’entreprise et titulaire d’une spécialisation de conseil en substances dangereuses, M. Tanguy du Bus de Warnaffe a relevé des défis professionnels variés en tant que lieutenant, capitaine, commandant et ensuite Officier-chef de service faisant fonction au Siamu.

La nouvelle direction devra concentrer ses efforts sur des problèmes tels que la rénovation des casernes, les formations et la revalorisation des hommes du feu.

Tanguy du Bus de Warnaffe prendra ses fonctions à partir du 1er août 2018, pour un mandat de cinq ans.

Pour rappel, en décembre 2017, "La Libre" avait révélé le contenu d’un audit de la Cour des comptes qui foudroyait le Siamu, en particulier pour la violation répétée des règles de base en matière de marchés publics. Une commission spéciale, mise en place au parlement bruxellois suite à une série de révélations sur la gestion désastreuse du Siamu, avait mené à une nouvelle vague d’auditions.

D’autres infos, quelques jours après, avaient également provoqué du remous : sur RTL, un délégué syndical avait dénoncé l’octroi problématique à certains collaborateurs d’une enveloppe de 1 000 euros par an permettant de couvrir des frais personnels (vêtements, maquillage, parfum). Après analyse, il apparaissait en effet que ces remboursements violaient les lois et règlements applicables en matière de retenues fiscales et sociales.