Politique belge

Les militaires et politiciens n’auraient commis aucune faute, et la procédure peut reprendre comme si de rien n’était.

Ça par exemple : trois semaines après l’éclatement du F-16-gate, selon lequel l’armée aurait caché des informations sur le F-16 pour favoriser le F-35, les deux audits sont là. Avec, en prime, un avis circonstancié de l’US Air Force cette fois, en plus du constructeur Lockheed Martin, sur la longévité impossible du bon vieux F-16.