Politique belge

Une enquête aura lieu au sein de la Défense pour savoir qui a demandé et était au courant de l'étude sur les F-16 a fait savoir ce mardi l'entourage du Premier ministre Charles Michel.

Ce mardi, La Libre a dévoilé l'existence de rapports révélant que les F-16 actuels pourraient être prolongés de 6 ans, évitant là l'achat de nouveaux appareils dans les mois qui viennent.

Ce fut une "grave erreur d'appréciation" que les rapports sur la durée de vie des F-16 n'aient pas été transmis au ministre de la Défense ou au chef de la Défense Marc Compernol, affirme Steven Vandeput (N-VA) devant la Chambre ce mardi.

Steven Vandeput affirme n'avoir jamais délibérément ou inconsciemment dissimulé d'informations au gouvernement ou au parlement. Il a annoncé une enquête interne sur le chef de la Défense et une enquête externe. Il a ensuite souligné qu'une action appropriée suivra sur la base de ces enquêtes.

Pas de changement sur la procédure de remplacement

Deux rapports ont été remis. Le premier date d'avril 2017. Le second, qui actualise le premier, date du 12 février 2018. Il crée encore un peu plus la confusion car il évoque une prolongation théorique de... 27 ans.

Quant à l'opportunité de prolonger les F-16, elle est écartée par le ministre. Lorsque le gouvernement a pris la décision de commander de nouveaux avions, c'est après avoir étudié tous les scénarios qui permettaient de garantir une capacité opérationnelle pertinente, a-t-il assuré.

"Si vous pensez que moi, comptable de Hasselt, je me suis lancé dans un tel dossier sans vérifier s'il n'y avait pas d'alternative, vous vous trompez. On a fait des études", a-t-il ajouté à l'adresse des députés.

"Le dossier a été manipulé, il faut suspendre la procédure"

Selon le président du sp.a John Crombez, il faut suspendre la procédure de sélection des avions de chasse censés remplacer les F-16. Le chef de file des socialistes flamands n'y va pas par quatre chemins: il affirme sur la VRT que le dossier a été "manipulé". Il accuse le ministre de la Défense Steven Vandeput "d'avoir clairement dit des choses qui ne sont pas correctes".

Le ministre de la Défense avait toujours affirmé qu'une note à propos de la prolongation possible des F-16 n'existait pas. Dès lors, le sp.a s'interroge. "Je ne sais pas si le ministre a vu ce rapport. Quoi qu'il en soit, le sommet de la Défense devait, lui, être au courant", déclare John Crombez. Et le ministre a dit au parlement "des choses, noir sur blanc, qui ne sont pas vraies"; la note met à mal deux de ses affirmations, le fait que les F-16 devaient être remplacés au plus vite et le fait qu'il n'existait pas d'étude sur l'opportunité de prolonger les actuels F-16. Il doit venir s'expliquer de toute urgence au parlement, indique John Crombez et en attendant, la procédure doit être suspendue.

Le sp.a dévoile un mail de la Défense

Le sp.a a d'ailleurs mis la main sur un mail de mai 2017 dans lequel quelqu'un, au sein de la Défense demande si l'information à propos de l'étude sur les F-16 ne devrait pas être partagée avec le Chef de la Défense et le ministre de la Défense . "I think this needs to be elevated to the CHOD/MOD as they need the correct information", peut-on y lire ("je pense que ceci doit être transmis au chef de la Défense/ministre de la Défense, vu qu'ils ont besoin de l'information correcte").

Selon le président du sp.a John Crombez, il y a aussi eu, en 2016, un échange téléphonique courroucé entre Frederik Vansina, le chef de la composante Air, et Lockheed Martin, lors duquel le militaire belge demandait d'arrêter les calculs sur la disponibilité des F-16.

Une étude qui pose de lourdes questions sur le ministre de la Défense

La révélation des conclusions d'une étude sur le remplacement des F-16 pose de lourdes questions à propos du ministre de la Défense, estime pour sa part le député Georges Dallemagne (cdH). Soit le ministre était au courant de cette étude et l'a caché au parlement, ce qui constituerait une faute politique grave, soit il ne l'était pas, et il faut en conclure qu'il ne contrôle pas son département, souligne-t-il. Contrairement à d'autres partis de l'opposition, le député cdH ne se prononce pas sur l'opportunité du remplacement des F-16 ou de leur prolongation à la suite de la divulgation de cette étude. Il estime que le parlement doit pouvoir en prendre connaissance immédiatement afin de juger sur pièces du meilleur choix à faire.

Ecolo demande d'arrêter les frais

Pour Ecolo, la révélation de l'existence du rapport Lockheed "jette à nouveau le trouble" sur le 'marché du siècle' qui est toujours en cours pour le remplacement des F-16. "Soit le ministre ne connaissait pas l'existence de cette étude, et donc il navigue à vue dans un marché estimé à 15 milliards sur 40 ans ; soit le ministre savait et a volontairement caché une information cruciale aux parlementaires qui l'ont interrogé à ce sujet une dizaine de fois depuis un an", a réagi le député Benoit Hellings. "Face à la menace de plus en plus grande de voir cette procédure s'embourber, avec les conséquences budgétaires que l'on devine, Ecolo-Groen demande que "le ministre de la Défense active le point 8 du cahier des charges (RfGP) et l'annule".

Benoît Hellings estime que "les Belges ont bien d'autres atouts et de projets à financer à hauteur de 15 milliards".

Le rapport de Lockheed Martin: