Politique belge Si le général Van de Voorde, conseiller du ministre, connaissait les études sur la longévité du F-16, ce serait une bombe. Analyse de Dominique Simonet.

Une passoire, la Défense belge ? La semaine dernière, deux documents de Lockheed Martin sur le prolongement de la durée de vie des F-16 belges se sont envolés de la Force aérienne pour atterrir dans la presse - dans "La Libre" et "De Standaard". Mardi, c’est du cabinet du ministre de la Défense qu’une note de travail a décollé plein pot, pour se retrouver dans "De Standaard".

Ce document recommande l’achat d’"un avion de combat de cinquième génération", à laquelle correspond seul le F-35 de Lockheed Martin. Il fait aussi mention de "la capacité de dissuasion nucléaire". Or, jusqu’ici, parmi les candidats au remplacement du F-16, ni le F-35 ni l’Eurofighter Typhoon ne sont aptes à déployer de tels armements. Le seul vecteur nucléaire éprouvé, c’est le Rafale de Dassault…

(...)