Politique belge

Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS) affirme que son gouvernement n'a jamais autant investi dans la mobilité, mais que la solution doit aussi passer par un changement de comportement, lors d'un entretien accordé au Soir mercredi. "On n'a jamais autant investi, pour les tunnels, les transports en commun, les aménagements urbains! On ne peut pas faire beaucoup plus. On travaille d'arrache-pied au métro, on vient d'inaugurer le tram 9, on va faire pareil avec le 94 fin du mois, les tunnels seront bientôt tous rénovés. Mais ce n'est pas ça qui va régler le problème de mobilité", déclare le ministre-président.

Il préconise en effet un changement de comportement. "Les Bruxellois y viennent: ils sont de moins en moins nombreux à avoir un véhicule". M. Vervoort assure toutefois que les autorités ne sont pas contre la voiture: "Notre rôle, c'est de faire en sorte qu'on utilise moins sa voiture à Bruxelles. Il y a d'ailleurs de plus en plus de piétons, de cyclistes, la Stib n'a jamais transporté autant de gens. C'est le fruit de nos politiques"

"Tous les modes de déplacement sont complémentaires. Notre rôle, c'est d'amener davantage de fluidité dans la ville. On doit offrir aux citoyens la faculté de se mouvoir autrement dans Bruxelles, ça, c'est notre responsabilité. Ensuite, les citoyens posent leurs choix".