Salaires des parlementaires: les entités fédérées veulent une concertation

BELGA Publié le - Mis à jour le

Politique belge Les parlements des entités fédérées du pays s'apprêtent à demander au Parlement fédéral une concertation sur la baisse des salaires des parlementaires, pour laquelle il faudra tenir compte des efforts déjà fournis par certaines assemblées, a indiqué jeudi le président du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Jean-Charles Luperto (PS). Un courrier, signé par les présidents des parlements wallon, flamand et de la Fédération Wallonie-Bruxelles (la signature des assemblées bruxelloises ne devrait plus traîner) sera envoyé sous peu au président de la Chambre, André Flahaut (PS).

Il demande de réunir la Conférence des sept présidents d'assemblée du pays pour une concertation sur les décisions prises mercredi en groupe de travail à la Chambre, qui envisagent notamment une baisse de 5 pc de l'indemnité de base des parlementaires.

Ce groupe de travail, ainsi que celui du Sénat, ont convenu de consulter les entités fédérées dans la foulée, car leurs décisions auront des répercussions sur les parlementaires des entités fédérées. Or ceux-ci, et particulièrement ceux du sud du pays, ont déjà réalisé en 2009 des efforts substantiels, en réduisant les avantages liés aux fonctions spéciales, aux sorties de charge ou encore certains avantages matériels, ainsi qu'en interdisant davantage les cumuls de mandats. "Sur le fond, nous n'émettons pas de fortes réserves aux volontés de réductions salariales du fédéral, puisque nous avons déjà précédé pas mal de choses en 2009", relève M. Luperto.

Mais sur la forme, les entités fédérées acceptent mal que le fédéral ne songe à les consulter qu'a posteriori, pour un statut parlementaire qui devrait aller vers plus d'harmonisation. "C'est une question de loyauté fédérale", a-t-il dit.

Publicité clickBoxBanner