Politique belge

Le Conseil de régence de la Banque nationale a validé mercredi matin la proposition du gouvernement fédéral de nommer l'ancien ministre des Finances Steven Vanackere (CD&V) au sein du comité de direction de la Banque nationale. La nomination formelle doit encore passer une dernière fois au gouvernement, ce qui s'apparente à une formalité à réaliser avant le 1er janvier.

M. Vanackere (54 ans) succède ainsi à Marcia De Warchter, qui remet son mandat ce mercredi pour s'engager dans la politique locale, comme elle l'avait annoncé de longue date.

La nomination de M. Vanackere, proposée il y a quelques semaines à l'institution, signifiera aussi qu'il n'y aura plus de femme au sein du comité de direction, qui compte sept directeurs. Mme De Wachter avait quant à elle dit son souhait qu'une femme lui succède. Une seule femme siège au Conseil de régence, en la personne de Fabienne Bister.

Autre changement prochain: le gouverneur Jan Smets, qui doit partir à la retraite le 1er janvier prochain, sera remplacé par l'actuel vice-gouverneur Pierre Wunsch. Un mandat sera donc supprimé au comité de direction, qui ne comptera plus que six sièges.

Cette réduction est la conséquence du renoncement par la N-VA à un siège qui lui était acquis selon la répartition traditionnelle, a affirmé le ministre des Finances Johan Van Overtveldt, lui-même N-VA.

Steven Vanacker est actuellement sénateur pour le CD&V. Économiste et juriste de formation, il avait entamé sa carrière professionnelle dans le secteur bancaire. Son parcours politique l'a vu devenir ministre flamand sous le gouvernement Peeters (Santé publique), puis ministre fédéral sous les gouvernements Van Rompuy (Fonction publique, Entreprises publiques) et Leterme (Affaires étrangères), avant de succéder à Didier Reynders au poste de ministre des Finances sous le gouvernement Di Rupo.