Politique belge

La ministre du Budget, Sophie Wilmès, a démenti mardi l'existence d'un "trou" de 500 millions d'euros dans le budget en raison d'un rendement moindre que prévu de la taxe Caïman. Selon elle, c'est même "techniquement impossible".

L'opposition a dénoncé mardi le maigre rendement en 2017 de cette taxe qui doit décourager les constructions juridiques à l'étranger dans le but d'éluder l'impôt.

Le rendement de la taxe est en fait réparti entre plusieurs postes: impôt des personnes morales, précompte mobilier, impôt des personnes physiques, a expliqué la ministre. Il "fait bien partie des excellents chiffres budgétaires de l'année, avec des recettes fiscales en hausse et un déficit historiquement bas", a-t-elle ajouté.

En 2018, le dispositif de la taxe a été élargie pour rapporter 50 millions d'euros en plus. Le risque d'un rendement moindre porte donc sur cette somme, a fait remarquer la ministre avant de se demander si l'opposition ne cherchait pas à "faire le buzz en manipulant les informations".