Politique belge

Le secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Theo Francken (N-VA) a posté sur sa page Facebook un long message pour attirer l'attention sur les chrétiens du Moyen-Orient en ce dimanche de Pâques.

 Depuis le début de la guerre en Syrie, où leur situation est particulièrement préoccupante, 903 chrétiens ont été sauvés par la Belgique, souligne-t-il. "Dans les zones sous contrôle du gouvernement, les chrétiens sont protégés par l'armée, mais là non plus ils ne sont pas à l'abri d'attentats perpétrés par des musulmans terroristes", écrit le secrétaire d'Etat.

En 2015, la Belgique avait sauvé 244 chrétiens d'Alep lors d'une opération spéciale initiée par un groupe d'action soutenu par les autorités. Plusieurs autres actions ont ensuite été organisées pour faire venir des réfugiés sans les obliger à parcourir les dangereuses routes migratoires vers l'Europe.

"A ce jour, nous avons pu sauver au total 903 chrétiens de Syrie, en mettant l'accent sur les communautés assyriennes de la partie dévastée à l'est du pays", d'après M. Francken. "Je considère qu'il est de mon devoir, dans la limite de nos moyens, de faire un effort pour les chrétiens de Syrie", ajoute-t-il.

Si nul ne conteste le bien-fondé des opérations au bénéfice des chrétiens de Syrie, plusieurs organisations et personnalités politiques ont reproché dans le passé à Theo Francken de ne pas être aussi entreprenant envers les musulmans, tout autant victimes de la guerre.

Myria, le centre fédéral migration, a notamment pointé un manque de transparence dans la délivrance des visas humanitaires. Le nationaliste flamand a toujours balayé ces critiques, assurant se préoccuper des ressortissants syriens avant tout en fonction de leur vulnérabilité.

Dans son message, le responsable politique demande par ailleurs à l'Europe de soutenir le pouvoir égyptien pour qu'il protège les chrétiens coptes "contre la terreur islamiste".