Un arriéré de 9.000 dossiers au Commissariat général aux réfugiés et apatrides

Belga Publié le - Mis à jour le

Politique belge Le Commissariat général aux réfugiés et apatrides (CGRA) est confronté à un arriéré de 9.095 dossiers, a répondu jeudi au Sénat la secrétaire d'Etat Maggie De Block (Open Vld) à une question orale de la sénatrice Dalila Douifi (sp.a).

Avec une capacité de traitement de 1.850 dossiers par mois, un retour à la normale est envisageable dans deux ans, pour autant que le gouvernement tienne ses engagements, a jugé Mme Douifi.

L'équipe Di Rupo veut que les demandes introduites en 2012 aboutissent à une décision définitive dans les six mois. Les 9.095 dossiers d'arriéré réduisent la capacité mensuelle de traitement du CGRA de 757 dossiers, selon Mme De Block.

Le CGRA est une instance d'asile indépendante chargée d'accorder une protection aux étrangers qui, en cas de retour dans leur pays d'origine, risquent de subir une persécution ou des atteintes graves. Il octroie le statut de réfugié ou celui de "protection subsidiaire".

Publicité clickBoxBanner