Politique belge

"Si les électeurs nous donnent les bonnes cartes lors des élections 2019, alors je ne formerais pas de gouvernement avec le PS sans un accord sur le confédéralisme. Et même si le PS n'est pas nécessaire, notre agenda insitutionel reviendra sur la table", a déclaré mercredi le président de la N-VA, Bart De Wever, dans Het Belang van Limburg. 

Sur base des derniers sondages, avec la progression du PTB en Wallonie, Bart De Wever n'écarte pas la possibilité que la formation d'un gouvernement soit très difficile. "Si nous recevons les bonnes cartes des électeurs et que le PS - pas en combinaison avec le PTB - devient incontournable, alors je n'entrerais jamais dans un gouvernement avec les socialistes sans mise en oeuvre de notre plan institutionel", selon Bart De Wever.

Le nationaliste fait expressément référence au confédéralisme, et pas à une réforme de l'Etat. "Sinon nous avons besoin de 36 réformes et 100 ans pour arriver là où nous voulons. Tout ça rend les choses entre temps plus complexes et coûteuses et occasione un large déficit démocratique", explique le président de la N-VA.