Politique belge

La soirée électorale a donné lieu à une vive tension entre la cheffe de file bruxelloise du cdH, Joëlle Milquet, et le secrétaire d'Etat à la Mobilité du parti humaniste, Melchior Wathelet, à la suite d'une analyse des résultats électoraux partiels faite par la première notamment devant les militants bruxellois du parti, a-t-on appris de source interne au parti. "Sans l'erreur de Melchior Wathelet, on partait gagnant. Ce plan nous a empêchés d'exposer nos thèmes de campagne"... "Malgré ce plan que nous allons modifier, on est stabilisé", a-t-elle ainsi dit devant des militants du cdH réunis à Bruxelles.

Un peu plus tard, la porte-parole de Mme Milquet assurait que le ton n'était pas monté "entre qui que ce soit étant donné qu'il ne s'agissait que d'un simple état des lieux qui est déjà sorti durant la campagne". Du côté du parti, on note même que "ce qu'il faut retenir, c'est que malgré les pronostics après la sortie du Plan Wathelet, le cdH se maintient à Bruxelles".