Voici (enfin) les résultats (presque) complets des élections

Belga et rédaction en ligne Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Politique belge

Plus de cinquante heures après l'issue du scrutin, le SPF Intérieur est venu, mardi en fin de journée, à bout du bug informatique à l'origine de l'absence persistante d'une série de résultats électoraux essentiellement en termes de voix de préférence, à Bruxelles, mais aussi de répartition de sièges à Liège et dans certains cantons en Wallonie et en Communauté germanophone. Les chiffres manquants ont été diffusés sur le site du SPF Intérieur ( l ien ). Au même moment, le SPF s'est expliqué au cours d'une conférence de presse sur l'origine de cette défaillance.

Dans la Capitale, c'est le chef de file des FDF Didier Gosuin qui l'a emporté largement au hit parade du scrutin régional bruxellois devant la tête de liste MR Vincent De Wolf, Joëlle Milquet (cdh) et l'ex-ministre président Charles Picqué qui a devancé de peu celui qui lui avait succédé à la tête du gouvernement bruxellois, Rudi Vervoort, et qui était tête de liste PS.

1. Didier Gosuin (FDF) 22.906 (4,95%)

2. Vincent De Wolf (MR) 19.919 (4,30%)

3. Joëlle Milquet (cdH) 19.416 (4,20%)

4. Charles Picqué (PS) 16.859 (3,64%)

5. Rudi Vervoort (PS) 16.742 (3,62%)

6. Fadila Laanan (PS) 11.705 (2,53%)

7. Bernard Clerfayt (FDF) 9.011 (1,95%)

8. Rachid Madrane (PS) 7.775 (1,68%)

9. Guy Vanhengel (OpenVLD) 7.375 (1,59%)

10. Françoise Bertieaux (MR) 7.324 (1,58%)


La liste des députés bruxellois élus le 25 mai

Voici la liste des 89 candidats élus à l'occasion du scrutin régional bruxellois du 25 mai dernier (par l'ordre électif):

Groupe linguistique francophone:

MR (18): Vincent De Wolf, Françoise Bertieaux, Jacques Brotchi, Alain Destexhe, Corinne De Permentier, Armand De Decker, Abdallah Kanfaoui, Gaëtan Van Goidsenhoven, Dominique Defourny, Alain Courtois, Marion Lemesre, Jacqueline Rousseaux, Boris Dillies, Zahoor Manzoor, Olivier De Clippele, Willem Draps, Viviane Teitelbaum, Anne d'Ursel

FDF (12): Didier Gosuin, Bernard Clerfayt, Caroline Persoons, Joëlle Maison, Michel Colson, Cécile Jodogne, Emmanuel De Bock, Martine Payfa, Eric Bott, Fabian Maingain, Serge De Patoul, Barbara d'Ursel-de Lobkowicz

Ecolo (8): Zoé Genot, Christos Doulkeridis, Arnaud Pinxteren, Barbara Trachte, Alain Maron, Isabelle Durant, Céline Delforge, Evelyne Huytebroeck

PS (21): Charles Picqué, Rudi Vervoort, Fadila Laanan, Rachid Madrane, Catherine Moureaux, Caroline Désir, Philippe Close, Jamal Ikazban, Isabelle Emery, Nadia El Yousfi, Jean-Marc Ghyssels, Véronique Jamoulle, Béa Diallo, Emin Ozkara, Simone Susskind, Hasan Koyuncu, Mohamed Azzouzi, Sevket Temiz, Mohamed Ouriaghli, Ahmed El Ktibi, Amet Gjanaj

cdH (9): Joëlle Milquet, Benoît Cerexhe, Julie De Groote, Ahmed El Khannouss, Bertin Mampaka Mankamba, Mahinur Ozdemir, Pierre Kompany, André Du Bus, Hamza Fassi-Fihri

PTB+PVDA-GO (4): Michaël Verbauwhede, Mathilde El Bakri, Youssef Handichi, Claire Geraets

Groupe linguistique néerlandais:

Groen: Bruno De Lille, Annemie Maes, Arnaud Verstraete

Vlaams Belang: Dominiek Lootens-Stael

Open VLD: Guy Vanhengel, Els Ampe, Carle Dejonghe, Stefan Cornelis

sp.a: Fouad Ahidar, Pascal Smet, Elke Roex

N-VA: Johan Van Den Driescche, Liesbet Dhaene, Cieltje Van Achter

CD&V: Brigitte Grouwels, Paul Delva



Et le top 10 des scores individuels des élections pour le parlement régional wallon du 25 mai 2014:

1. Paul Magnette (PS) 49.978 (22,12%)

2. Jean-Claude Marcourt (PS) 38.460 (11,23%)

3. Christine Defraigne (MR) 27.842 (8,13%)

3. Rudy Demotte (PS) 25.730 (14,96%)

5. Maxime Prévôt (cdH) 21.912 (11,61%)

6. Valérie De Bue (MR) 19.627 (8,37%)

7. Jean-Luc Crucke (MR) 19.531 (11,35%)

5. Nicolas Martin (PS) 19.302 (13,75%)

9. Florence Reuter (MR) 19.217 (8,18%)

10. Pierre-Yves Jeholet (MR) 18.403 (11,83%)


Les bureaux de vote principaux de Schaerbeek et d'Eupen n'ont pas pu valider les résultats!

Les résultats électoraux manquants diffusés mardi depuis 18h15 par le SPF Intérieur n'ont en tout cas pas été validés par les bureaux principaux de Schaerbeek et d'Eupen, si l'on, en croit d'une part le bourgmestre de Schaerbeek, Bernard Clerfayt, s'adressant à l'agence Belga, et le président du bureau principal du canton d'Eupen, Rolf Lennertz. "Il s'agit de résultats qui ne sont pas officiels puisqu'ils n'ont pas été validés par le bureau d'Eupen", a dit M. Lennertz.

M. Clerfayt a quant à lui fait part de sa "grande inquiétude" car selon lui, "la procédure a été dévoyée, la présidente du bureau principal de Schaerbeek n'ayant "pas reçu les éléments qui permettaient de procéder au dépouillement". Selon lui, pour le moment, rien ne permet de contrôler les éléments d'information que le ministère de l'Intérieur a cru bon de devoir communiquer.

Le Premier ministre sortant Elio Di Rupo, francophone le plus populaire avec 181.964 voix

Le Premier ministre sortant Elio Di Rupo (PS) est l'élu francophone le plus populaire à la Chambre avec 181.964 voix et un taux de pénétration de 24,64%. Sur l'ensemble de l'assemblée, il est dépassé par le président de la N-VA Bart De Wever dont le taux de pénétration est de 27,56%. Ce dernier a obtenu 314.650 voix. Si on compare les taux de pénétration, qui permettent de mesurer la popularité d'un élu en tenant compte du nombre d'électeurs dans sa circonscription, Elio Di Rupo devance, du côté francophone, le président du cdH Benoît Lutgen (21,41% et 36.340 voix), son homologue du MR Charles Michel (14,22% et 34.101 voix), le chef de file réformateur bruxellois Didier Reynders (10,65% et 54.475 voix), la tête de liste réformatrice liégeoise Daniel Bacquelaine (7,38% et 46.230 voix) et le chef de file socialiste liégeois Willy Demeyer (7,28% et 45.590 voix).

Françoise Dupuis, présidente sortante du parlement bruxellois, n'a pas été réélue

La présidente sortante du parlement bruxellois Françoise Dupuis (PS) n'a pas été réélue, à l'issue du scrutin de dimanche dernier. Mme Dupuis poussait la liste PS. Elle a été créditée de 1.823 voix. Au MR, l'échevine ixelloise Nathalie Gilson ne reviendra pas siéger non plus. Créditée de 2.626 places, depuis la 17ème place, elle se voit dépasser depuis le fond de la liste par Anne d'Ursel, Olivier de Clippele, et Armand De Decker. Malgré ses 2.211 voix depuis la 24ème place, Danièle Caron qui a siégé au parlement bruxellois depuis 1995, sous différentes casquettes (FDF, cdH, MR), n'a pas non plus résisté à cette lame venue du fond de la liste.

Au PS, Fatiha Saïdi (2.303 voix) n'a pas non plus été réélue depuis l'avant-dernière place.

Chez Ecolo, Ahmed Mouhssin fait les frais de l'élection d'Isabelle Durant (68ème) et d'Evelyne Huytebroeck (72ème). Depuis les septantième et septante et unième place, les députés sortants Marie Nagy et Vincent Lurquin n'ont pas non plus été reconduits dans leur mandat.

Chez les FDF, ce sont principalment Gisèle Mandaila et Béatrice Fraiteur que l'on ne reverra plus sur les bancs parlementaires. Elles font les frais du bon résultat de Serge de Patoul (24ème), de Barbara d'Ursel-de Lobkowicz (44ème) de Fabian Maingain (avant-dernier) et de l'ex-bourgmestre de Watermael-Boitsfort, Martine Payfa, qui poussait la liste et fut créditée de 3.100 voix.

Au cdH, l'échevine jettoise Claire Vandevivere (6ème), l'ex-échevine forestoise Catherine Van Zeeland (8ème) ne feront pas leur entrée au parlement. Le député sortant, Pierre Migisha (71ème-1673 voix) n'est pas parvenu à faire mieux que Mahinur Ozdemir (10ème-3098 voix) et Pierre Kompany (11ème - 2.830 voix) qui siégeront.

Paul Magnette champion des voix au scrutin wallon tandis que Demotte devance Marcourt

Avec 49.978 voix et surtout un taux de pénétration de 22,12%, Paul Magnette figure en tête du hit-parade de voix de préférence de l'élection du parlement wallon qui s'est tenue dimanche. Le podium est entièrement occupé par des candidats socialistes. Le ministre sortant Paul Furlan figure au second rang. Il a été le choix de 18,34% des électeurs de sa circonscription de Thuin (16.451 voix).

Demotte rappelle à Marcourt qu'il a un meilleur taux de pénétration que lui

Le ministre-président sortant, Rudy Demotte, occupe la troisième place avec un taux de 14,96% et 25.730. Il est cependant assez loin de son score de 2009 (19,43% et 33.344 voix).

Mis à part Paul Furlan, Rudy Demotte devance très largement tous les autres ministres wallons et notamment Jean-Claude Marcourt, tête de liste à Liège, qui n'arrive qu'en 15e position (11,23%, 38.460 voix).

En quatrième position on retrouve le premier candidat cdH, Dimitry Fourny, qui à Neufchâteau-Virton, a récolté 14,30% des suffrages (9.958 voix). Au MR, le bourgmestre de Rochefort, François Bellot, devance Willy Borsus à la 7ème place. Ce dernier peut cependant considérer son déménagement électoral comme réussi.

Le ministre-président wallon et francophone sortant, Rudy Demotte (PS), a répété mardi à la télévision régionale No Télé qu'il souhaitait continuer à exercer cette fonction.

Il a lancé, au passage, un message à Jean-Claude Marcourt (PS), qui se verrait bien lui aussi à l'Elysette, en lui rappelant que son taux de pénétration sur sa circonscription électorale était meilleur que celui de son ministre "Je suis à 15% et lui à 11. De plus, le PS a gagné un siège dans mon arrondissement alors qu'il en a perdu un dans celui de M. Marcourt", a-t-il commenté.

M. Demotte s'est refusé à tout commentaire sur la coalition appelée à siéger dans le futur gouvernement wallon. "Il faut que le PS puisse continuer à participer au redéploiement de la Wallonie à travers le Plan Marshall", a-t-il dit.

A propos d'une éventuelle coalition avec le MR, plaidée lundi par son échevin Paul-Olivier Delannois (PS), élu à la Chambre, M. Demotte a souligné que "le cdH n'a pas démérité non plus et Ecolo n'a pas dit son dernier mot". Pour lui, le jeu des alliances reste ouvert.

M. Demotte a répété son envie de continuer à diriger la ville de Tournai, où il a perdu des voix dimanche, et a demandé à M. Delannois de continuer à diriger la ville avec lui. "Nous formons un bon binôme et je plaide pour que cela se poursuive", a-t-il fait valoir.

L'échevin délégué aux fonctions maïorales devrait donc alors abandonner la présidence de l'Intercommunale de gestion des déchets, Ipalle.

Daniel Bacquelaine (MR), champion des voix de préférence à Liège

De toutes les têtes de liste liégeoises à la Chambre, c'est le libéral Daniel Bacquelaine qui obtient le plus de voix de préférence, juste devant Willy Demeyer, Melchior Wathelet (cdH), Raoul Hedebouw (PTB-GO!) puis Muriel Gerkens (Ecolo), selon les chiffres diffusés mardi. Même s'il réalise un score inférieur à celui que Didier Reynders avait obtenu en 2010 à la même place (61.848 voix), le libéral Daniel Bacquelaine devance toutes les autres têtes de liste liégeoises à la Chambre en termes de voix de préférence, avec 46.230 voix.

Il fait ainsi mieux que le socialiste Willy Demeyer, qui comptabilise 45.590 voix. Un meilleur score que celui réalisé en 2010 par Alain Mathot (42.730 voix) qui tirait alors la liste socialiste. Cette fois à la troisième place, le Sérésien récolte 20.523 voix de préférence.

Le deuxième meilleur score de la liste PS est réalisé à la dernière place par Frédéric Daerden, qui a dépassé son objectif de 30.000 voix (30.484) mais qui est encore loin des 72.194 voix rassemblées à la même place par son père voici quatre ans. Son score personnel cette année est également moins important que celui qu'il avait fait en 2010 à la 5ème place sur la liste européenne (51.538 voix).

Du côté du cdH, le "plan Wathelet" n'a apparemment pas porté préjudice à son auteur à Liège, puisqu'il obtient 34.780 voix, soit plus de 4.000 de plus que lorsqu'il occupait déjà la tête de liste pour la circonscription de Liège en 2010.

Chez Ecolo, Muriel Gerkens a perdu près de 2.000 voix en quatre ans (12.883 aujourd'hui contre 14.657 lors du dernier scrutin). Enfin, Raoul Hedebouw capitalise 16.586 voix pour le PTB-GO!.

Derrière Marcourt, Simonet et Defraigne progressent fortement à Liège

Derrière Jean-Claude Marcourt (PS) qui obtient le meilleur résultat en termes de voix de préférence pour le Parlement wallon à Liège (38.460), Marie-Dominique Simonet (cdH) et Christine Defraigne (MR) augmentent chacune significativement leurs scores, selon les votes nominatifs diffusés mardi en début de soirée. Christine Defraigne comptabilise 27.842 voix de préférence, bien mieux que son résultat de 2009 (19.769 voix). L'ancien footballeur Benoît Thans, qui se présentait à la dernière place sur la liste MR, ne décroche pas l'un des trois sièges qui échoient à sa liste, malgré ses 7.699 voix et sa troisième place sur celle-ci. Virginie Defrang (5.895 voix) bénéficie en effet de l'effet dévolutif de la case de tête.

Au cdH, l'ancienne ministre de l'Enseignement obligatoire Marie-Dominique Simonet totalise 17.564 voix. Son retrait momentané de la scène politique pour cause de maladie ne l'a pas empêchée de faire mieux qu'en 2009 (14.282 voix).

Le ministre Ecolo sortant Philippe Henry comptabilise pour sa part 6.106 votes et ne permet pas à sa liste de sauver un deuxième siège qui aurait pu aller à la députée wallonne Veronica Cremasco.

La tête de liste du PTB-GO Frédéric Gillot décroche lui 12.884 voix. L'ancien syndicaliste de chez ArcelorMittal fait mieux que son confrère de la FGTB, Robert Rouzeeuw, qui se présentait à la sixième place de la liste PS et n'a pas été élu avec ses 3.126 voix récoltées.

André Frédéric obtient le 5ème siège du PS liégeois à la Chambre

Le cinquième et dernier siège liégeois du PS pour la Chambre ira finalement à André Frédéric, député fédéral sortant et échevin à Theux, au détriment du Hutois Christophe Lacroix, qui a pourtant obtenu plus de voix de préférence, a-t-on appris mardi. Les derniers résultats tombés mardi en début de soirée ont confirmé la rumeur: Christophe Lacroix, député fédéral sortant et échevin à Wanze, a perdu son siège.

Occupant la 5ème place de la liste socialiste liégeoise pour la Chambre, il devance pourtant en termes de voix de préférence André Frédéric,, qui s'était présenté à la quatrième place. M. Lacroix a obtenu 15.628 voix, contre 11.242 pour M. Frédéric, mais ce dernier a bénéficié du pot commun.

Le Hutois fait les frais de la perte du 6ème siège du PS liégeois au profit du MR - et en particulier de Gilles Foret. Il s'agit sans aucun doute d'un échec pour les socialistes liégeois, alors que leur tête de liste, Willy Demeyer, affirmait encore dimanche que la "feuille de route" avait été respectée et que six sièges étaient assurés.

Alfred Gadenne (CDH) laisse son siège de député à Mathilde Vandorpe, échevine à Mouscron

Elu pour la seconde fois consécutive au sein du parlement wallon avec 10.885 voix de préférence, le bourgmestre de Mouscron, Alfred Gadenne (CDH), ne siégera finalement pas au sein de l'hémicycle wallon. Comme il l'avait annoncé, M. Gadenne (68 ans) a choisi sa ville de Mouscron, cité dont il est bourgmestre depuis 2006, vu que son taux de pénétration ne suffit pas pour lui permettre de cumuler. Première suppélante, l'échevine mouscronnoise Mathilde Vandorpe le remplacera à Namur. Plébiscité par Benoît Lutgen pour mener la liste CDH en remplacement d'un autre Mouscronnois, Damien Yzerbyt, décédé en janvier dernier, Alfred Gadenne avait toujours dit qu'il privilégierait son rôle de bourgmestre à celui de député wallon. Mais le CDH ne pouvait pas se passer d'un homme qui flirte avec les 7.000 voix de préférence dans son fief à chaque scrutin électoral. Grâce en partie à lui, le CDH se maintient sur l'arrondissement électoral Tournai-Ath-Mouscron et devrait conserver deux sièges, bien que le second soit en ballotage.

Mathilde Vandorpe, quant à elle, se dit prête à siéger à Namur. "L'objectif du parti était que le CDH soit encore représenté par un Mouscronnois, le mien est de continuer à travailler pour le bien-être des citoyens. Je serai une députée active", a commenté l'enseignante qui collaborait déjà avec le cabinet du ministre Di Antonio sous la précédente législature.

Mathilde Vandorpe ne sera pas la seule Mouscronnoise qui siègera à Namur car Christiane Vienne (PS) a aussi été élue.

Communauté germanophone: Oliver Paasch, champion des voix de préférence, souhaite devenir ministre-président

Oliver Paasch, le ministre germanophone de l'enseignement sortant devient champion des voix de préférence avec 4771 voix récoltées. Le ministre ProGD brigue ouvertement le poste de ministre-président. "J'ai récolté le plus de voix de préférence (4471). C'est le signe que la population reconnaît le travail réalisé par le parti mais c'est aussi une marque de confiance pour la prochaine législature", a indiqué mardi Oliver Paasch qui reconnaît vouloir succéder à Karl-Heinz Lambert à la tête du gouvernement germanophone.

Alors que les résultats du scrutin sont encore officieux, le ministre sortant indique avoir déjà pris part à des négociations. "Des discussions ont déjà débuté avec la coalition actuelle (ProDG, PFF, SP) mais aussi avec le CSP", a-t-il expliqué.

Selon les résultats publiés par le ministère de l'Intérieur, le parti ProDG progresse de 2 sièges pour atteindre le nombre de 6. Le SP, le parti de Karl-Heinz Lambertz, en obtient 4 soit un de moins. Le CSP, le PFF et Vivant restent pour leur part stable avec respectivement 7, 4 et 2 sièges. Les écologistes perdent un de leurs trois sièges.

Vivant envisage la possibilité d'un recours

Michael Balter, le chef de groupe Vivant au Parlement de la Communauté germanophone, envisage la possibilité d'introduire un recours contre les résultats électoraux, a-t-il indiqué mardi soir. Le ministère de l'Intérieur a publié mardi soir des résultats qui n'ont pas été validés par le bureau d'Eupen, alors qu'un soucis de lecture de certaines cartes de vote électronique subsiste.

"Une vingtaine de cartes ne peuvent pas être lues correctement mais il manque une dizaine de voix à Vivant afin d'obtenir un siège supplémentaire et ainsi passer à 3. Beaucoup de zones d'ombre subsistent. Si les résultats sont validés et que nous n'obtenons pas de réponse à toutes nos questions, nous envisagerons la possibilité d'introduire un recours", a conclu Michael Balter, le chef de file du parti au Parlement germanophone.

Belga et rédaction en ligne

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM