Politique belge Pour Sofie Merckx, la première rencontre s'est plutôt bien déroulée: PS et PTB doivent d'ailleurs se revoir jeudi prochain pour un deuxième rendez-vous.


Pour autant, le fond de la discussion, qui a duré deux heures, ne laisse pas le PTB très optimiste. "Nous avons discuté des élections et des interprétations qu'on pouvait avoir des résultats", répond Sofie Merckx au sortir de la réunion à l'hôtel de ville, ce jeudi soir. "Et on n'a pas la même analyse. Pour nous, la baisse des résultats de la majorité actuelle (PS et MR baissent en terme de voix, de même que C+ si on le compare aux résultats du CDH en 2012, NdlR), c'est la preuve que les gens veulent autre chose. Et les Carolos qui ont voté pour nous (le PTB remporte neuf sièges) veulent la rupture avec le projet de ville actuel, pour partir sur de nouvelles bases. Au PS, on interprète les résultats autrement."

L'élue du parti à l'étoile reverra Paul Magnette jeudi prochain. "On éclaircit d'abord le cadre, et on viendra avec des propositions concrètes ensuite. On a déjà entendu quelques 'oui mais', et Paul Magnette a la majorité absolue, le PTB n'est pas indispensable. Je ne suis pas hyper optimiste, mais ça n'empêche pas de continuer à discuter. En tout cas, le vrai changement que veut porter le PTB, on ne l'a pas ressenti du côté du PS, tout au plus une volonté de changement, mais dans la marge seulement."