Politique belge Au moment de se présenter dans l'isoloir le 25 mai prochain, les habitants des six communes à facilités de la périphérie bruxelloise seront confrontés à une situation toute neuve. Finis, les votes limités à la circonscription électorale de Leuven, et la fameuse liste d'Union des Francophones qui récoltait toujours les suffrages à Wezembeek-Oppem, Linkebeek, Wemmel, Kraainem, Drogenbos et Rhode-Saint-Genèse, au point de décrocher un élu au Vlaamse Raad. Tout cela a changé avec la sixième Réforme de l'État. Explications.

Avant la Réforme, la défunte province de Brabant était séparée en trois circonscriptions électorales: BHV, Leuven et Nivelles. Suite à la scission, Hal et Vilvorde ont rejoint la circonscription de Leuven , rebaptisée "Brabant flamand", tandis que Bruxelles-capitale devient une circonscription à part entière (Nivelles devenant la circonscription du Brabant wallon, pour la petite histoire).

Et pour les six fameuses communes à facilités? Elles bénéficient de "modalités spéciales", malgré leur présence en territoire flamand. Les résidents de Wemmel, Kraainem, Linkebeek, Wezembeek-Oppem, Drogenbos et Rhode-Saint-Genèse sont ainsi rassemblées dans un canton spécifique , dénommé "canton de Rhode-Saint-Genèse". Mais concrètement, qu'est-ce que ça change? Ces électeurs auront tout simplement le choix de voter pour les candidats qui se présentent sur les listes du Brabant flamand, ou ceux soumis au choix populaire de Bruxelles-capitale pour les élections fédérales. Une mesure qui n'est pas valable pour les élections régionales, où les habitants du canton de Rhode-Saint-Genèse ne pourront voter que pour les candidats de la Région flamande.

Finalement, ça a presque l'air trop simple, non? Alors, on en rajoute une couche avec les élections européennes . Précédemment, il existait quatre circonscriptions électorales en Belgique: la flamande, la wallonne, la germanophone et celle de BHV. Comme pour les scrutins nationaux, Hal et Vilvorde ont rejoint la Flandre suite à la Réforme de l'État, tandis que Bruxelles-capitale devient une circonscription électorale. Dans la capitale, mais aussi dans le canton de Rhode-Saint-Genèse (en vertu des fameuses "modalités spéciales"), les électeurs auront ainsi le choix de voter pour les candidats du collège électoral francophone ou ceux du collège néerlandophone.


Vous n'avez pas encore compris? Pas de panique, il vous reste un mois pour assimiler tout ça.