Politique belge

Faut-il ajouter un préambule à notre Constitution dans lequel on rappellerait nos valeurs fondamentales, comme le voudraient le PS, le MR et l'Open VLD? Pour rappel, la N-VA le refuse et souhaite simplement modifier l'article 21 de la Constitution en ajoutant "Personne ne peut, sur la base de motifs religieux ou idéologiques, se soustraire aux normes juridiques, ni limiter les droits et libertés d’autrui". Wouter Beke, président du CD&V, explique sa position dans une interview au magazine Knack.

Toute la question est là : est-ce que les termes "laïcité" ou "neutralité" devraient être inscrits dans la Constitution? Pour Wouter Beke, président d'un parti prônant des valeurs chrétiennes, la réponse est claire. "La question de savoir si tout un chacun partageait nos valeurs s'est transformée en une question sur la foi. Mais la radicalisation des jeunes ne s'est pas passée dans une mosquée. Les prédicateurs sont venus contacter les jeunes via Internet".

Il poursuit en pointant du doigt une intention de la franc-maçonnerie belge : "Soyons clairs, nous sommes confrontés à un agenda des loges. Tout à coup, un Etat laïque à la française doit être introduit en Belgique. Mais l'Etat laïque français n'a quand même pas pu empêcher les attentats terroristes à Paris, si? Certains veulent utiliser ce préambule pour mettre en oeuvre l'agenda anti-religieux des loges, certains pour importuner les musulmans, d'autres pour harceler les nationalistes flamands. Selon moi, les valeurs de la Belgique sont précisément les mêmes que les valeurs européennes. Pourquoi ne prenons-nous pas juste le préambule de la Constitution européenne?"

Le CD&V et le CDH craignent qu'en cas d'introduction d'une laïcité à la française chez nous, l'enseignement catholique (réseau libre) et les cultes ne soient, comme en France, plus financés par l'Etat.


Ducarme: "On peut défendre la neutralité de l'Etat et ne pas être en loge, c'est mon cas!"

Suite aux déclarations de Wouter Beke, le chef du groupe MR à la Chambre a tenu à réagir auprès de LaLibre.be: "On peut défendre la neutralité de l'Etat et ne pas être en loge, c'est mon cas!'

Denis Ducarme précise les intentions du MR: "Notre volonté n'est pas de remettre en question la liberté de culte, garantie par la Constitution, mais de garantir davantage encore la séparation entre religion et espace public. On assiste à une forme de radicalisation qui met à mal cette neutralité. Wouter Beke ne doit pas tout mélanger. Je défends la neutralité et n'appartiens à aucune loge M. Beke. Évitons les caricatures sur l'agenda des loges dans ce débat si important. Suite aux attentats, il nous faut apporter une réponse en termes de sécurité, mais aussi en termes de sauvegarde de nos valeurs.Les libéraux sont très attachés à la liberté de cultes."