Sciences - Santé

31 millions: c'est le nombre de personnes inscrites au registre international des donneurs de cellules souches. C'est aussi le nombre de chances de survie pour un malade en recherche d'un donneur compatible. Lancée ce jeudi par la Croix-Rouge de Belgique, sous le slogan "Vous ne devez rien faire", la campagne "31 millions de chances" vise à mieux informer et sensibiliser le public au don de cellules souches.

"Les cellules souches jouent un rôle de premier plan dans la formation des cellules sanguines (globules rouges, globules blancs et plaquettes), rappelle la Croix-Rouge. Elles sont indispensables au traitement de certaines formes de cancer, en particulier la leucémie. Pour le patient, la transplantation des cellules souches est vitale parce qu’elles remplacent la moelle osseuse détruite par le cancer ou la chimiothérapie".

82000 candidats-donneurs de moelle osseuse en Belgique, mais un manque de diversité

En Belgique, créé en 1988, le registre national des donneurs de moelle osseuse gère actuellement une banque de données où sont enregistrés les types de tissus de personnes disposées à faire don de cellules souches. Actuellement, on compte dans notre pays 82000 candidats-donneurs de moelle osseuse (et 21 400 unités de sang de cordon), mais le registre manque de diversité.C'est pourquoi un appel particulier est lancé aux minorités ethniques pour faire don de leurs cellules souches. Pour augmenter les chances de chaque patient, le registre travaille en étroite collaboration avec les registres étrangers.

"Parfois, une correspondance de 30 % suffit déjà, explique Etienne Baudoux, vice-président du Marrow Donor Program Belgium (*). Mais même dans les cas exceptionnels où une correspondance de 100 % est requise, une solution est généralement apportée par un des 31 millions de donneurs potentiels. L’existence du registre international des donneurs de cellules souches est d’une grande importance pour les patients : plus qu'une lueur d’espoir, il offre une réelle chance de guérison".

Envie de vous inscrire au registre des donneurs?

Tous les adultes en bonne santé âgés de 18 à 40 ans peuvent s’inscrire en tant que donneurs de cellules souches. Le don est même possible jusqu’à 60 ans. Une personne ayant donné des cellules souches est ensuite rayée du registre et ne peut plus faire de don. Toutefois, un très grand nombre de donneurs enregistrés ne sont jamais appelés.

Suite à l'inscription en ligne, une invitation sera envoyée en vue d'un contrôle médical et d'un prélèvment d'échantillon, pour lequel il faudra signer une déclaration de consentement. Une simple prise de sang permettra de déterminer le type de tissu. Ces informations seront alors conservées dans le registre belge des donneurs de moelle osseuse. Il faut encore savoir que les cellules souches peuvent être prélevées de 3 manières différentes, soit par le sang (depuis la fin des années 90. Ce processus est d'ailleurs devenu le plus courant en Belgique), la moelle osseuse ou le sang de cordon.

Le don de cellules souches est entièrement gratuit. Rien n’est à payer pour les examens médicaux et le prélèvement. Il est aussi toujours anonyme. Un donneur ne sait jamais à qui vont servir ses cellules souches.


Que penser des appels lancés, comme on le voit parfois, sur les réseaux sociaux?

Ce n'est pas recommandé, répond la Croix-Rouge. C'est même à éviter. "Les chances de dénicher un donneur adéquat seraient d'ailleurs beaucoup plus minces qu'en recourant soit à vos propres cellules souches, soit à un membre de la famille directe, soit encore au registre international des donneurs de cellules souches". Il faut en effet savoir que les frères et soeurs ont 1 chance sur 4 d’être des donneurs compatibles!

"Vu l’abondance des chances de guérison, un appel lancé via les médias (sociaux) n’a qu’une faible plus-value. L’argent nécessaire pour tester de nouveaux donneurs éventuellement dénichés de cette façon serait utilisé à meilleur escient s’il était investi dans les groupes encore sous-représentés. Dans le cas d’appels individuels, il est souvent question de donneurs qui n’ont pas pleinement conscience de leur responsabilité, parce qu’ils se manifestent pour un patient bien précis. Généralement, il s’agit aussi de jeunes personnes sensibles, et la plupart du temps de femmes dont le type de tissu est déjà abondamment représenté dans le registre".

(*) Le MDPB (Marrow Donor Program Belgium) se compose du registre belge des donneurs de moelle osseuse (registre MDPB), de la Société Belge d'Hématologie et de l’ensemble des centres de don et des centres de transplantation, ainsi que de la banque de sang de cordon. Le registre belge des donneurs de moelle osseuse est responsable de la gestion de la banque de données et des aspects administratifs et financiers du registre. Le registre des donneurs de moelle osseuse se charge de l’équilibrage de l’offre et de la demande de cellules souches. Le MDPB (Marrow Donor Program Belgium) exerce une fonction de conseil scientifique et médical.

Plus d'infos sur www.31millionsdechances.org.