Sciences - Santé

Impossible de l’ignorer, vous avez bien vu : le virus Missing Type 2017 a frappé à nouveau, attaquant cette fois "La Libre", en faisant disparaître (ou en estompant) des titres de ses premières pages toutes les lettres A, B et O. Pour quelle raison ? Pour la bonne cause. En l’occurrence, sensibiliser le grand public à l’importance du don de sang, ces trois lettres correspondant aux différents groupes sanguins.

C’est en effet de cette façon que la Croix-Rouge de Belgique a choisi à nouveau d’attirer l’attention pour sa campagne, qui se déroule cette année du 12 au 19 juin. Et à laquelle de nombreuses enseignes et personnalités ont décidé de s’associer, en faisant par exemple disparaître ces lettres de leurs comptes sociaux. Ainsi le site Imm_we_ sensibilisera-t-il ses quelque 316 000 visiteurs quotidiens. Tout comme la chanteuse L_r_ F__i_n, alias Lara Fabian.

Et plus le virus se propagera, plus l’opération sera réussie. Tout le monde est en effet invité à y participer : sur Facebook, Twitter et Instagram avec les #MissingType et #DonneurDeSangBE. Ou simplement encore en supprimant les lettres A, O et B des posts sur Facebook ou autres sites Internet…

En cette journée mondiale du donneur de sang, traditionnellement célébrée le 14 juin, il n’est sans doute pas inutile de rappeler combien ces dons restent précieux et indispensables.

Chaque seconde, dans le monde, trois personnes doivent se faire transfuser.

C’est aussi l’occasion de repréciser quelques informations pratiques, comme où trouver une collecte. A savoir en se rendant sur le site www.donneurdesang.be. A ce propos, les sites de prélèvement seront, pour la plupart, exceptionnellement ouverts ce samedi 17 juin, de 10 h à 18 h, à Bruxelles et en Wallonie.

Ce sera l’occasion aussi de rappeler qui peut donner du sang. En l’occurrence toute personne âgée de 18 ans à 65 ans révolus ainsi que toute personne âgée de 66 ans à 70 ans révolus à condition que le dernier don remonte à moins de trois ans. Le premier don de sang doit avoir eu lieu avant le jour du 66 e anniversaire. Avant chaque don, on vérifie que le donneur est en condition pour donner du sang. Le médecin contrôle entre autres le poids qui doit être supérieur à 50 kg, et la tension artérielle. Le donneur doit également remplir un questionnaire permettant au médecin de s’assurer de son bon état de santé.

Alors que 70 % des Belges auront un jour besoin d’un don de sang pour survivre après un accident ou une opération, seuls 3 % d’entre eux donnent leur sang. En prévision des congés d’été, il est plus que jamais important de remplir les stocks de produits sanguins afin d’anticiper cette période redoutée chaque année.

En 2016, la Croix-Rouge de Belgique a pu compter sur la générosité de plus de 105 000 donneurs, tous dons confondus (sang, plaquettes et plasma). Quelque 3 000 collectes ont été organisées cette année-là. Chaque année, il faut trouver environ 20 000 nouveaux donneurs pour remplacer ceux qui ne peuvent plus donner leur sang, pour diverses raisons.L. D.