Sciences - Santé

Ce mercredi, le SPF Santé publique et le SPF Sécurité sociale lancent la troisième édition de la campagne de promotion des médicaments génériques et moins chers. Le thème cette année est "Les médicaments génériques: 100 pc aussi efficaces, généralement moins chers".

En plus de spots radio et télévisées, une lettre informative a déjà été envoyée la semaine passée aux médecins et aux pharmaciens. Dans cette lettre, Rudy Demotte, ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, encourage la prescription de médicaments génériques qui peuvent être prescrits dans la moitié des cas. Il précise: "les génériques sont au moins 30 pc moins chers et ils sont, du point de vue de leur qualité, de leur efficacité et de leur sécurité, contrôlés selon les mêmes critères et avec la même rigueur que les autres".

L'utilisation de ces médicaments permet de dégager des moyens supplémentaires pour le remboursement des molécules réellement innovante. Depuis 2001, les ventes de médicaments génériques ont augmenté d'au moins un tiers par an et représentent aujourd'hui 20 pc du volume des comprimés vendus en pharmacie.

Ce chiffre s'élève à 36 pc en ajoutant les médicaments originaux qui ont baissé leur prix suite à l'arrivée du générique sur le marché. La Belgique se rapproche de ses pays voisins qui atteignent des taux entre 40 et 50 pc.