Sciences - Santé Manifestement, la sensibilisation au dépistage du cancer colorectal semble bien compliquée dans notre pays. Difficile en effet de faire passer un message pourtant crucial. On a beau rappeler que le cancer colorectal est le deuxième cancer le plus fréquent chez la femme et le troisième chez l'homme; souligner qu'il peut être dépisté assez facilement; insister sur le fait que, en cas de dépistage précoce, il peut être guéri dans 90 % des cas,...
Tout cela n'empêche que, dans la moitié des diagnostics, la maladie a déjà atteint un stade avancé, ce qui réduit les chances de guérison. Et augmente d'autant le nombre des décès: en l'occurrence 9 par jour en Belgique! Il faut dire que l'on dénombre chaque année 8500 nouveaux cas dans notre pays. Une personne sur 20 y sera confrontée un jour à ce cancer, qui concerne surtout les personnes de plus de 50 ans.
(...)