Centres de bronzage: infractions régulières

BELGA Publié le - Mis à jour le

Sciences - Santé

Et, dans deux cas sur trois, le mineur a pu accéder aux bancs solaires, alors que la loi belge l'interdit, ressort-il lundi d'un communiqué de Test-Achats. Test-Achats a réitéré son enquête sur les centres de bronzage avec l'objectif d'évaluer le respect de la nouvelle législation de 2008, interdisant aux mineurs et aux personnes à la peau très claire, aux cheveux roux ou blonds et brunissant difficilement, d'accéder aux bancs solaires. Ceci, conformément aux dispositions d'une directive européenne.

Selon l'organisation des consommateurs, les résultats sont encore plus navrants que ceux de la précédente enquête: 93% des centres visités étaient en infraction avec l'une ou l'autre disposition de la loi, moins d'un employé sur cinq expliquait les risques liés à l'usage abusif des bancs solaires, bien qu'ils y soient tous obligés, et le type de peau du client n'était demandé que dans la moitié des cas. Or, cette dernière information est essentielle pour prévenir les risques du cancer de la peau.

Selon Test-Achats, il y a un besoin urgent de plus de conscience professionnelle dans le secteur, de plus de contrôles et de sanctions de la part des instances compétentes.

Publicité clickBoxBanner