Sciences - Santé

En moyenne, 770 interventions esthétiques sont effectuées chaque jour (ouvrable) en Belgique, soit un total de 195 665 actes réalisés en 2016. C'est en effet ce qui ressort du rapport annuel de la Société internationale de chirurgie esthétique (ISAPS), qui reprend pour la première fois des données belges. Si l'on tient compte du nombre d'habitants, notre pays se place en troisième position dans ce classement où figurent 24 pays membres de l'ISAPS. Il faut toutefois noter qu'un patient sur huit opérés/traités en Belgique serait résident à l'étranger.

A ce palmarès, ce sont les Etats-Unis qui arrivent en tête, devant le Brésil, suivi du Japon, qui précède l'Italie, le Mexique, la Russie, l'Inde, la Turquie, l'Allemagne et la France.Les cinq premiers pays cités comptabilisant à eux seuls 41,4 % de l'ensemble des interventions pratiquées dans le monde, alors que l'ISAPS note une augmentation globale de 9% des actes esthétiques - chirurgicaux et non chirurgicaux - à travers le monde par rapport à l'an dernier. Ce qui fait dire à son président, le Dr Renato Saltz, que "jamais, la demande pour les actes cosmétiques n'a été aussi forte".

Les cinq principales augmentations

En 2016, c'est la labiaplastie (réduction des petites lèvres au niveau de la vulve chez la femme) qui a connu la plus forte augmentation (45 %), devant le lifting (réduction de volume) des membres inférieurs (29 %), suivie de celui du haut du corps (au niveau du ventre), de l'augmentation mammaire et du lifting des fesses.

Les cinq plus populaires

Si ces interventions sont celles qui ont connu la croissance la plus rapide l'an dernier, les opérations cosmétiques les plus populaires demeurent l'augmentation mammaire, suivie de la liposuccion, la chirurgie des paupières, la rhinoplastie (correction du nez) et l'abdominoplastie.

Alors que les interventions (augmentations) au niveau du pénis n'ont plus la cote (-28 %), la procédure non-chirurgicale la plus populaire reste l'injection de toxine botulique contre les rides, en augmentation de 7 % au cours des douze mois écoulés.

Le succès belge des paupières

Chez nous, la correction des paupières est l'opération la plus populaire. On en a réalisé 18 000 l'an passé en Belgique.

Avec un pourcentage de 86,2 % de la patientèle, ce sont les femmes qui font les beaux jours des chirurgiens esthétiques. Leurs interventions de prédilection étant, dans l'ordre, l'augmentation mammaire, la liposuccion, l'opération des paupières, l'abdominoplastie et le lifting des seins.

Quant aux hommes, le top 5 se compose de l'intervention des paupières, suivie de la gynecomastie (en cas de développement excessif des glandes mammaires chez l'homme), la rhinoplastie, la liposuccion et la transplantation de cheveux.