Sciences - Santé Jusqu’à ce samedi, une équipe d’archéologues scanne le sous-sol de la Grand-Place de Bruxelles et de ses alentours, sans devoir l’ouvrir. Objectif : dresser une carte en 3D, grâce à des technologies innovantes, de ce qui est encore "terra incognita".

Façades ouvragées se découpant sur le ciel bleu, touristes asiatiques armés de leur perche à smartphone, vitrines des boutiques débordant de chocolat, gaufres-crème fraîche dans les assiettes sur les tables des terrasses… Rien ne manque, en ce mercredi matin, à la carte postale de la Grand-Place de Bruxelles.

Un seul élément vient troubler le spectacle : sur un cercle d’une cinquantaine de mètres, un groupe de personnes habillées d’un tee-shirt blanc, empêche les passants de s’approcher.

(...)