Sciences - Santé Des tests d'un vaccin contre le VIH, le virus du sida, pratiqués en Chine sur l'homme, ont donné des résultats encourageants, ont indiqué samedi les autorités de réglementation des produits alimentaires et pharmaceutiques. Aucun des participants aux tests n'a développé de rejets graves après 180 jours d'essai et certains d'entre eux ont montré une immunité au VIH-1 quinze jours après avoir été vaccinés, a-t-on précisé de même source.

"Cela indique que le vaccin est efficace dans la stimulation de l'immunité", ont précisé les autorités sur leur site internet, indiquant qu'une décision restait à prendre sur d'éventuels tests supplémentaires. Kong Wei, responsable de l'équipe de recherche à l'Université Jilin de Pékin, a qualifié ces résultats de "vraiment stimulants", dans un entretien au quotidien China Daily. Le chercheur a cependant refusé de déjà crier victoire.

Cette première phase des tests avaient été entamée en mars 2005. Elle avait concerné 49 hommes et femmes âgés entre 18 et 50 ans, selon le journal. Le ministère de la Science et de la Technologie a indiqué que 800 autres volontaires seront nécessaires afin de mener les deuxième et troisième phases des essais. Au total, cela pourrait prendre plusieurs années. La Chine avait lancé ses recherches sur un vaccin en 2003.

Environ 650.000 Chinois sont séropositifs, soit 0,05% de la population. Le taux de contamination s'accroît cependant très rapidement. En 2006, 70.000 Chinois ont été contaminés, selon des chiffres officiels, soit 192 personnes par jour.

Le gouvernement et des experts indépendants estiment qu'il pourrait y avoir un million et demi de séropositifs d'ici 2010.